Les reptiles d’Australie

Photo : À la ferme des crocodiles de Koorana (Australie, janvier 2019).

 

  Par le Grand Lièvre.

 

 

Je voulais écrire sur les reptiles d’Australie parce que ce sont des animaux dangereux qu’on ne voit pas en France, et moi j’aime bien les animaux dangereux, je suis fasciné.

En Australie, il y a aussi beaucoup d’araignées venimeuses comme la Red Back ou les argiopes qu’on a vues sur le chemin à Noosa. Mais les araignées ne sont pas des reptiles, contrairement aux serpents.

 

Serpents

Des serpents aussi il y en a plein en Australie, même des très venimeux, mais j’en ai pas encore vu en liberté. C’est que papa, une fois, sur la Great Ocean Road, et depuis il veut plus jamais qu’on marche dans l’herbe en Australie.

Les serpents que je préfère c’est les constrictors parce que ce sont les plus dangereux et que j’aime leurs noms, comme boa, anaconda, python…

 

Celui-là je ne me rappelle plus comment il s’appelle mais on dirait une marionnette ! Maman dit que c’est un python-diamant. On l’a vu derrière une vitre quand on était à Potoroo Palace, la première fois qu’on est venus en Australie, mais il y en a partout où on va se balader donc on doit faire très attention.

 

Les reptiles ont le corps recouvert d’écailles et ils ne sont pas des mammifères donc ils pondent des œufs. Parfois ils ne s’en occupent même pas, comme les tortues. Ou les araignées qui peuvent manger leurs bébés, mais les araignées c’est pas des reptiles comme j’ai dit.

 

Tortues

J’ai vu des bébés tortues la nuit, sur la plage où on s’était baignés la journée avec les super grosses vagues. La femelle tortue vient la nuit pour pondre ses œufs dans le sable. Elle creuse pour les enterrer et quand elle a fini, elle les abandonne et elle retourne dans la mer. Les bébés doivent se débrouiller tout seuls pour sortir de l’œuf et aller dans l’eau, et ils risquent tout le temps de se faire manger par des aigles ou des mouettes sur la plage.

À cause de ça, il n’y a que un sur mille œufs qui va survivre. Alors il y a des gens qui viennent le soir pour aider les bébés à traverser la plage sans se faire manger.

J’ai pu prendre un bébé tortue dans ma main et le caresser. Ça les embête pas, mais il faut pas prendre une photo à cause du flash qui peut leur faire mal aux yeux. C’est doux sur leurs pattes, et ça bouge !

 

On voit pas très bien parce qu’il fait nuit mais c’est quand les bébés tortues vont dans la mer. Papa a fait une vidéo aussi.

 

Geckos

Un autre reptile qu’on oublie tout le temps et qui est très mignon comme les tortues, c’est le gecko. En France il n’y en a pas, mais nous on en voit dans tous les pays qu’on traverse : au Sri Lanka, en Indonésie, en Polynésie, et ici en Australie. Sauf en Nouvelle-Zélande, je me souviens pas si j’en ai vu. Il y a presque que des oiseaux en Nouvelle-Zélande !

Les geckos sont nos amis parce qu’ils mangent les moustiques.

Ici en Australie, les geckos sont tout petits mais ils font un gros bruit de papa gecko. J’aimerais bien que maman ou papa fasse une vidéo pour vous faire écouter le bruit des geckos : c’est trop marrant quand ils font GE-CKO ! GE-CKO !
En tout cas c’est bizarre parce que, en Australie, tous les insectes sont énormes par rapport à chez nous, surtout les fourmis et les papillons, mais les geckos sont les plus minuscules que j’ai jamais vus.
Heureusement quand même, ils font bien leur travail parce qu’il n’y a presque pas de moustiques en Australie. Ouf que c’est pas comme en Polynésie !!!

 

Lézards

L’évolution du gecko, c’est le lézard. En Australie, j’ai vu des très grands lézards qui faisaient au moins 25 cm. Ils mangent des moustiques comme les geckos, mais aussi des insectes plus gros comme des mouches, des fourmis ou des papillons.

 

C’est moi qui ai vu ce lézard, à Merimbula, quand j’ai replanté mon arpiquant ! Il avait des pattes en doigts.

 

Iguanes

L’évolution du lézard, c’est l’iguane. C’est un très bon nom d’animal à se rappeler pour jouer au petit bac parce que le « I », c’est pas facile. Moi j’avais mis « ibis », c’est un oiseau qu’on a vu en Australie dans un camping, c’est Marce qui l’a aperçu en premier.
Avant de partir en voyage, j’avais vu des iguanes que dans des livres mais après j’en ai vu au Sri Lanka, et en Australie ils viennent même à côté de nous dans les campings. Ils se mettent au soleil, dans l’herbe ou sur un trottoir, et ils ne bougent plus du tout. Comme les crocodiles.
C’est parce que les reptiles sont des animaux à sang froid : ça veut dire qu’ils ne peuvent pas se réchauffer tout seuls comme nous et voilà pourquoi ils ont besoin du soleil.

 

L’iguane devant notre camping-car, à Burnett Heads.

 

Mais le plus que je voulais parler, mon préféré reptile, c’est le crocodile.

 

Crocodiles

Le crocodile est le plus impressionnant de tous les reptiles et il date de l’époque préhistorique.

Le crocodile du Nil est le plus grand et le plus lourd de tous les crocodiles. Je l’ai lu dans mon livre de maths. Il fait cinq mètres et il pèse une tonne. Mais ici en Australie, j’ai appris qu’il y a des crocodiles qui mesurent plus de six mètres, donc je veux dire à ma classe que c’est pas vrai tout ce qu’il y a marqué dans mon livre de maths ! (Mais c’est mon livre de maths de voyage pour travailler, c’est pas le même que celui de la classe.)

J’avais déjà vu deux crocodiles au Sri Lanka, mais avant-hier on est allés à la ferme des crocodiles de Koorana et on en a vu plein, de beaucoup plus près. J’ai même pris un crocodile de deux ans dans mes mains !

 

Je porte un crocodile qui a deux ans. La peau en dessous son cou est toute molle. J’ai pas aimé qu’ils lui ferment la bouche avec un scotch parce que j’avais peur qu’il puisse plus respirer. Mais s’ils lui ferment pas, peut-être il peut nous mordre !

 

C’est parce que les crocodiles vivent vraiment ici, c’est pas comme dans un zoo. Il y a un crocodile qui était à la ferme de Koorana et un zoo a voulu le prendre, mais quand il est arrivé là-bas, il a mangé un kangourou du zoo et après il s’est échappé dans la rue, alors les propriétaires du zoo n’étaient pas contents du tout et ils ont demandé à la ferme de venir le rechercher.

Là où on est maintenant, à MacKay (c’est entre Brisbane et Cairns), on ne peut plus du tout se baigner parce que, de MacKay jusqu’à Cairns dans le nord, en plus des méduses et des requins, il y a des crocodiles marins.

 

Maintenant les panneaux pour prévenir qu’il y a des crocodiles sont comme ça, mais avant c’était un nageur barré, et avec le soleil qui chauffe, la barre s’est effacée mais pas le nageur alors des gens ont cru qu’ils pouvaient se baigner et ils se sont fait manger par des crocodiles marins !

 

Même si on regarde bien dans l’eau et qu’on n’en voit pas, ça ne veut pas dire qu’il n’y en a pas. Par exemple à la ferme, il y avait un marais où on ne voyait pas de crocodile, et la guide a jeté un poulet, et d’un seul coup on a vu un crocodile sortir sa tête de l’eau et ouvrir grand sa gueule pour attraper le poulet. Ça nous a fait super peur parce qu’on ne s’y attendait pas et après on a entendu sa mâchoire qui claquait !

Donc dans la mer et tous les fleuves et les marais autour, c’est pareil : il y a des crocodiles, même si on ne les voit pas…

 

C’est le crocodile qu’on ne voyait pas du tout dans l’eau et qui a ouvert sa gueule d’un coup ! Il a même du sang de poulet sur ses dents…

 

La guide de la ferme a expliqué que tous les crocodiles sont obligés de lever la tête pour manger leur nourriture car ils ne mâchent pas leur proie, ils l’avalent tout rond. Pourtant ils ont des dents très pointues, alors je ne sais pas à quoi elles leur servent !
Dans mon livre de Tatsu Nagata à la maison, j’avais lu que certains crocodiles peuvent rester sans manger pendant deux ans. Et leurs dents repoussent tous les deux ans aussi. Mais elles ne doivent pas être usées s’ils ne s’en servent jamais…

Pour échapper à un crocodile, il faut courir tout droit et le plus vite possible.

Il ne faut pas courir en zig zag car les crocodiles sont intelligents, et si on fait gauche droite gauche droite, ils peuvent deviner où on va aller.
Il ne faut pas monter à un arbre non plus parce qu’ils peuvent rester plus longtemps sans manger que nous. Par exemple, si une maman crocodile nous a vu monter dans un arbre et qu’elle est en train de couver ses œufs en dessous, elle va rester sans manger à s’occuper de ses œufs pendant 85 jours, et nous on va mourir de faim et de soif dans l’arbre avant que ses bébés soient nés !

 

Là c’est un bébé crocodile qui a un an. Même s’il est petit, on dirait qu’il fait peur avec son œil !

 

À la ferme, il y avait aussi deux frères alligators américains qui sont les plus mignons. Je les ai bien aimés parce qu’ils ne ressemblent pas aux autres : ils sont gros et larges, avec une tête un peu ronde, comme des hippopotames. Ils n’ont pas une gueule pointue comme les autres crocodiles qu’on connaît.

 

Celui-là, c’est un alligator américain. Il a une tête d’hippopotame au bout !

 

Ce que j’ai pas aimé quand même, à la fin de la visite, c’est qu’après ils vendent des ceintures et d’autres objets en peau de crocodile qu’ils ont tués.
J’aime pas qu’on tue les crocodiles juste pour faire des ceintures ou des sacs à main. On peut quand même acheter des sacs en tissu et mettre des boutons à la place d’une ceinture… Mais comme les crocodiles étaient déjà morts et que j’avais faim, j’ai goûté des brochettes de crocodile et j’ai bien aimé.

 

C’est ma brochette de crocodile ! Le goût ressemble à de la dinde.

 

[Note de maman Ourse : Pardon à tous nos lecteurs véganes et défenseurs des animaux… Les Australiens MANGENT du crocodile et du kangourou.]

 

Aujourd’hui on va faire une balade spéciale pour voir des platypus : c’est le mot en anglais pour dire ornithorynque. L’ornithorynque est un animal très bizarre, endémique de l’Australie, avec un corps de ragondin comme dans le parc du château chez nous, mais avec un bec de canard, une queue de castor et des pattes palmées !

C’est un animal tellement bizarre que c’est un mammifère qui pond des œufs comme un reptile !

Si vous n’en avez jamais vu, vous pouvez lire la BD Toto l’ornithorynque. Il y a aussi d’autres animaux endémiques de l’Australie dedans, comme des échidnés et des koalas.

 

Maintenant j’ai fini alors je vais dire un message pour ma marraine la chouette :
Ça tombe bien qu’on va voir des ornithorynques aujourd’hui, comme tu nous avais demandé si on allait en voir (ici), parce qu’aujourd’hui c’est ton anniversaire, comme on est le 1er février ! Je te souhaite un bon anniversaire la chouette. Je te ferai un cadeau plus tard, tu verras ma surprise…

 

Lucien

 

Et vous, est-ce que vous aimez les reptiles ?

Est-ce que vous avez déjà vu un crocodile de près ?

 

*****

 

* Note de maman Ourse : Cette histoire d’« évolution », que les babi appliquent à tous les animaux qu’on rencontre, j’ai le regret de dire qu’elle vient de Pokémon. L’évolution, c’est quand ils deviennent plus forts, plus gros, et qu’ils changent de nom. Voilà voilà…