Tamb biette Vietnam !

Photo : Dans la baie de Bai Tu Long (Vietnam, mai 2019).

Au revoir Vietnam !

 

Après le Cambodge et le Laos, j’ai trouvé que le Vietnam était ultramoderne. Par certains côtés – les routes, l’éclairage public, la propreté surtout – le Vietnam est encore plus développé que la Thaïlande. Hanoï, on dirait Paris !, ont dit certains. Y’a que le système de santé qui est loin d’être aussi fiable et performant qu’en Thaïlande.

Mais ce n’est pas un pays hostile. Vous pouvez y aller sans problème avec vos enfants, ils seront bien accueillis. Surtout si vous en avez plusse que deux ; Continuer la lecture de « Tamb biette Vietnam ! »

Persévère et lâche rien !

Photo : Hanoï, marchande de fleurs à vélo. Elle a son petit tabouret en plastique bleu suspendu par une ficelle pour les moments de pause (Vietnam, mai 2019).

 

Est-ce ainsi que les hommes vivent… au Vietnam ?

ΞΞΞΞΞ

 

Au Vietnam, nous avons trouvé que les gens étaient souriants, gentils et accueillants. Y’en a même qui, sans te connaître, pour rien, pour toi, t’offrent leur briquet tout neuf.

Dans presque tous les hôtels et guesthouses où nous nous sommes arrêtés, les propriétaires ou le personnel étaient ouverts et curieux d’apprendre comment nous, nous vivons, et pourquoi nous voyageons. J’ai eu l’impression d’un désir fort d’apprendre, de s’enrichir intellectuellement.

Comment oublier Ha à Hanoï, qui qui apprend le français depuis seulement deux mois et le parle incroyablement bien à force de travail acharné et de persévérance ? Continuer la lecture de « Persévère et lâche rien ! »

Vietnam façon guide

Photo : Dans la baie de Bai Tu Long (Vietnam, mai 2019).

 

  • Période : 24 avril – 20 mai 2019 (4 semaines).
  • Âge des babi : 5 ans puis 6 ans, 7 ans puis 8 ans, et 10 ans.
  • Transport pour y aller : 9h de bus de Kep (Cambodge) à Can Tho.
  • Décalage horaire : + 5h l’été, + 6h l’hiver.
  • Transport sur place : bus locaux, mini-vans, autos-taxis, vols intérieurs.
    On n’a pas loué de scooter parce que c’est folie ici !!!
  • Hébergement : guesthouses, hôtels, location d’appartement à Hanoï par Airbnb, et une nuit en bateau dans la baie de Bai Tu Long.
    Au Vietnam, nous avons choisi plus souvent de payer un peu plusse pour avoir une chambre séparée de celle des enfants. Voire des cabines plus éloignées comme sur le bateau dans la baie de Bai Tu Long.

Continuer la lecture de « Vietnam façon guide »

Et si vous étiez gaucher ?

Photo : C’est moi sur la plage de Da Nang (Vietnam, avril 2019).
Je me baignais pas à cause des méduses !

 

Par le Grand Lièvre au Vietnam

  [et Maman Ourse qui a pris quelques notes 😉 ]

 

 

Depuis qu’on est arrivés au Vietnam, on est allés dans plein d’endroits, du sud au nord.

J’avais dit à maman que j’écrirais mon article à Hanoï parce que j’ai demandé à papa ce serait quoi la dernière ville qu’on ferait au Vietnam et il m’a dit Hanoï. Et j’aime pas écrire mon article, alors je préfère le plus tard possible. Je sais que c’est pas bien parce que si je fais ça, j’avale pas le crapaud. Mais des fois le crapaud il est tellement gros, on dirait que c’est un rhinocéros ! Continuer la lecture de « Et si vous étiez gaucher ? »

Phô et usage de phô

Photo : Resto de rue le matin devant l’enceinte d’une école à Hoi An (Vietnam, mai 2019).
Il est dix heures, entre un cours de maths et un cours d’histoire, c’est l’heure du phô !

 

Manger dans la rue au Vietnam

ΞΞΞΞΞ

 

Comme en Thaïlande, on trouve des restos de rue et des marchands ambulants partout, mais l’offre est beaucoup moins diversifiée. C’est-à-dire que si on veut, on peut manger du phô. Mais si on veut pas aussi. Du phô bô (bœuf) ou du phô gâ (poulet), et basta. Tu erres de rue en rue, et tout ce que tu vois autour de toi, c’est du phô.
Sauf à Hué, dans le centre du pays, où tu trouves plus souvent le plat local : le bun bo hue. On était tellement contents à l’idée de goûter autre chose que du phô, on s’est installés dans le premier resto de rue où il restait Continuer la lecture de « Phô et usage de phô »