My let-it-go running playlist

Photo : Punky Brewster. J’adorais cette série !
Continue d’avancer vers qui tu veux être. Le reste, ce qui te diminue, ce qui te fait perdre ta lumière, laisse tomber. Passe à côté.

 

Je vous ai assommés avec une dépression de saison jeudi dernier. Il fallait que je me rattrape avec ma solution : COURIR.
Courir puis écrire, écrire puis courir.

Si je laissais entrer encore un peu de poésie dans ma vie, je dirais : courir pour se kidnapper.
Mais bon, ça va la poésie. C’est comme la pluie : maintenant que je n’ai plus (depuis vingt ans) les yeux cernés de noir charbon et les lèvres peintes au violet foncé comme les ongles, c’en ai fini du romantisme gothique autour de la souffrance et de la mélancolie. À bas la pluie !

Ma copine Adeline, la Petite Souris, ma filleule Alice (cochez la bonne case, attention plusieurs réponses possibles) me chantent que :

Le spleen n’est plus à la mode, c’est pas compliqué d’être heureux
C’est simple : sois juste heureux. Si tu l’voulais, tu le s’rais !
(Angèle feat. Roméo Elvis, Tout oublier)

Et c’est vrai qu’aujourd’hui (depuis la fin des porte-clés tête de mort accrochés aux Dr. Martens, c’est-à-dire un aujourd’hui qui date d’il y a longtemps), je ne supporte plus l’hiver et le froid.
J’ai besoin de soleil, de lumière et de joie. Continuer la lecture de « My let-it-go running playlist »

My recovery running playlist

Photo : Il me manque le lasso en fait, c’est tout. Et un peu de cheveux. Noirs.

 

Depuis notre retour de voyage, je cours plus souvent, plus longtemps, et la conséquence c’est que mes premières playlists de running ne sont plus suffisantes.
Je les aime encore, mais il m’en faut plusse. (Mickaël dirait que c’est l’histoire de ma vie.)

Parfois je profite de ma course pour écouter un ou plusieurs épisodes de podcasts que je charge sur mon iPod – je ne cours pas avec un téléphone, juste mon iPod minuscule et mes clés.
D’autres fois, et en ce moment c’est le cas, je ne veux surtout pas réfléchir. Je veux courir et me sentir forte.

Continuer la lecture de « My recovery running playlist »

La B.O. des newsletters de Let’s go

Photo : If you’re getting more shit than you deserve, you know what to do about it, man. It’s just you need more music (Janis Joplin).

 

La newsletter de Let’s go fishing ! a connu quelques tâtonnements au démarrage mais, assez vite, elle a suivi un rythme régulier de publication hebdomadaire. Sauf exception liée au chaos du voyage, depuis septembre dernier vous l’avez trouvée dans votre boîte mail tous les dimanches matin dès l’aube.

Vous êtes quelques-un(e)s à me raconter le rituel que vous vous êtes créé autour de la lecture de cette newsletter, et, selon son contenu, l’écho parfois intime qu’elle suscite en vous.
Merci pour vos retours qui me touchent et me poussent à continuer. Continuer la lecture de « La B.O. des newsletters de Let’s go »

Mon TOP 10 des meilleures reprises de chansons

Photo prise par Garance en revenant des Glowworm Caves sur le lac de Te Anau (Nouvelle-Zélande, décembre 2018).

 

Bonne rentrée les gens !

Comme on est le 2 septembre et que c’est la reprise pour tout le monde, l’idée m’est venue d’un article léger sur les reprises de chansons pour l’accompagner. Par exemple si ce soir vous avez trois mêmes fiches de renseignements à remplir à la main pour l’école avec trois mille numéros de téléphone, sécurité sociale, contrats d’assurance, dates de vaccins et j’en passe, et que vous recopiez l’une sur les autres sans réfléchir. Continuer la lecture de « Mon TOP 10 des meilleures reprises de chansons »

La B.O. du mariage

Photo : 16 novembre 2008. Feue ma 205, devant le gîte de notre mariage.
En fin de grossesse, ma 205 a pété un plomb, les portières ne s’ouvraient plus que de l’intérieur. Du coup, enceinte de huit mois, je passais par le coffre pour ramper jusqu’au siège conducteur et aller au marché.

 

Je l’ai dit hier : ça fait dix ans que nous sommes mariés.

Aujourd’hui il y a dix ans, c’était le lendemain. Le matin dans le petit gîte qu’on avait loué. À l’arrache, c’était pas prévu. Juste trois mois avant. Un minuscule mariage. Beaucoup d’amis. Champagne très bon, rhums arrangés maison, raclette, vin. Continuer la lecture de « La B.O. du mariage »