C’est des fous malades ici !

Photo : L’arpiquant. C’est une racine que j’ai trouvée et que j’ai appelée « l’arpiquant » parce qu’elle vient d’un arbre et qu’elle est piquante. Je l’ai replantée au bord de l’eau. J’espère qu’elle va pousser et devenir un arbre, même si je serai pas là pour le voir.

 

  Par le Grand Lièvre.

 
L’Australie, mon préféré pays

D’abord je voulais dire un message pour la chouette qui est ma marraine.

Bonjour la chouette,
Avant qu’on arrive en Australie, maman a dit que c’était ton rêve depuis que tu étais une ado et nous maintenant on y est. J’ai dit à maman que je voulais que tu viennes avec nous parce que ça me rend triste si c’est ton rêve et que tu peux pas y aller, alors j’ai dessiné la carte pour toi et on l’a prise en photo. Je vais garder la carte dans ma pochette de l’école et quand on rentrera du voyage, je te la donnerai.

Moi aussi l’Australie c’est mon préféré pays pour l’instant, même si y’a moins de couleurs qu’à Bali et au Sri Lanka. Surtout au Sri Lanka.

 

La carte de l’Australie que j’ai dessinée pour montrer à la chouette la route qu’on prend (Australie, novembre 2018).

 

Qui connaît Orelsan et sa chanson qui s’appelle « Bon œuf » ?
[Note de maman Ourse : La chanson d’Orelsan, c’est « Bonne meuf », et c’est ici. Je précise parce que sinon ça va être difficile à suivre…]

Moi j’ai inventé un couplet sur l’Australie : on garde la même musique sauf qu’à la place de dire « bon œuf », on dit « comme en France ».

En Australie, on mange du pain et des pâtes comme en France, du chocolat comme en France, de la salade de tomates, olives, feta comme en France, du concombre comme en France, et même des sardines comme en France, des pommes que j’aime bien comme en France, et surtout y’a du lait de riz comme en France ! Moi j’aime bien quand on mange comme en France. Le seul problème c’est le poulet rôti qu’est pas comme en France

Et en plus c’est vrai tout ce que j’ai dit dans la chanson !
Du poulet, on n’en a acheté qu’une fois parce que y’a que Chouch et moi qui l’avons aimé. Garance a dit que c’est sûr que c’est un poulet de batterie comme on l’a acheté tout fait, et elle en a pas voulu mais moi je m’en fiche qu’il soit en batterie du moment que je mange du poulet !

La seule chose qui est pas comme en France quand on fait les courses en Australie, c’est qu’à Woolworths, il y a des fruits gratuits pour les enfants et on a le droit d’en manger autant qu’on veut pendant qu’on fait les courses, c’est trop bien !

 

Marcel fait que de manger des bananes, et moi la dernière fois j’ai mangé quatre petites pommes et une autre pomme énorme !
 
Et pourquoi c’est un pays de fous malades ?

Une des choses que je préfère en Australie, c’est que dans les campings, il y a des jeux d’échecs géants avec des pièces géantes remplies d’eau ou de sable pour pas qu’elles s’envolent avec le vent (comme on joue dehors). C’est trop bien ! Je joue aux échecs avec papa ou maman, et j’ai même appris à Marce.

On rigole bien, surtout avec les fous parce que papa, Marce et moi on dit que c’est des fous malades !

Des fois Marce et moi on fait pas une vraie partie, on enlève toutes les autres pièces et on joue que avec les cavaliers, ou que avec les fous malades. Et maman m’a appris le roque entre le roi et la tour. En même temps qu’on le faisait on dansait le rock dans l’herbe, c’était trop marrant !

 

Après on a vu qu’il y a plein de trucs de fous malades en Australie.

Déjà le temps, il est fou malade. Quand on sort faire une balade, on a chaud, alors on part en tee-shirt. Une minute après, il fait méga froid, on met les polaires. Après on arrive sur la plage, on a encore plus froid avec le vent, papa nous oblige à mettre les k-ways. On marche une minute pour reprendre le sentier dans le sable, hop on a méga chaud, on enlève les k-ways, aussi les polaires, on les attache autour de la taille, on fait dix pas et après on a encore trop froid, il faut tout remettre, et ça s’arrête jamais : tout enlever, tout remettre, c’est toujours comme ça ici !

Des fois il pleut à fond, et quand c’est fini on sait pas si on va crever de chaud ou crever de froid…

 

Après, les autres fous malades, c’est tous les animaux dangereux qu’il y a ici, en Australie.

Déjà il y a un animal endémique (ça veut dire qui vit QUE en Australie) qui s’appelle le dingo… et dingo en langage familier, ça veut aussi dire fou !
On a vu des dingos dans un parc qui recueille les animaux blessés ou malades. Les dingos ressemblent à des chiens mais ils sont sauvages et ils hurlent comme des loups, surtout quand ils ont faim. Nous on est arrivés quand le soigneur leur apportait à manger, alors ils hurlaient tous très fort. C’est un animal carnivore, qui ne mange que de la viande crue, et ils mangent super vite : en dix secondes, ils ont tout fini, et après ils boivent le sang qui reste de la viande dans la bassine !

 

Ça c’est des ossements que j’ai trouvés sur la plage, juste avant qu’on voie l’otarie. Je sais pas quel animal c’était celui qui s’est fait manger, peut-être une otarie ? En tout cas c’est sûr que c’est pas un poulet parce que j’aime tellement le poulet que je peux reconnaître tous ses os ! Je ne sais pas non plus quel animal c’était celui qui a tout dévoré. Ça peut être un dingo mais je crois pas qu’ils vont jusqu’à la plage quand même.

 

Les dingos c’est pas les pires parce qu’ils vivent surtout dans le désert de l’Australie, donc on a peu de chances de se faire mordre si on n’y va pas. Le pire, c’est les serpents et les araignées parce que là il y en a partout où on va et on doit faire tout le temps attention quand on marche ou quand on va dans des toilettes publiques.

Il y a les araignées les plus dangereuses du monde comme celle avec le dos rouge (elle s’appelle la Red Back) qui sont mortelles, et avec les morsures de serpents aussi on peut mourir.

Une fois on s’est arrêtés pour faire pipi dans l’herbe et papa a vu un serpent, avec sa tête et tout, et il lui a sifflé, alors après papa a plus voulu qu’on y aille, et on a tous fait pipi dans le camping-car. Maintenant papa fait que de me crier de marcher au milieu du chemin, pas sur les côtés, on n’a pas le droit de ramasser des bâtons, ni des feuilles, et des fois j’en ai marre parce que c’est bon, j’ai compris quand même !

 

L’ Australie c’est le pays où il y a les serpents les plus dangereux du monde. Et aussi les araignées les plus dangereuses du monde, comme la Red Back.

 

Et c’est pas fini, les fous malades, parce qu’il y a aussi dans la mer : les méduses, les requins, les pieuvres à anneaux bleus, et même les crocodiles ! Normalement les crocodiles ne vivent que dans les rivières d’eau douce mais ici la dame du camping a dit qu’il y a des crocodiles marins qui font six mètres de long, c’est carrément la longueur de notre camping-car ! Et comme ils sont marins ils viennent au bord de la mer, et ils peuvent nous attaquer…

Moi de toute façon j’avais dit avant de partir en voyage que s’il y avait des méduses je me baignerai pas, alors je me baigne pas. Je cherche des coquillages à la place.

 

Et enfin les oiseaux, et surtout les perroquets, c’est des fous malades aussi ! Ils sont pas dangereux mais ils viennent sans prévenir et ils s’accrochent à nous, comme ça, comme si on était des perchoirs !
Quand ils se posent sur l’épaule ça va, mais sur la tête j’aime pas parce qu’avec leurs griffes ça fait mal. Maman a dit que la chouette aurait crié parce qu’elle déteste les pigeons et tous les oiseaux.

 

Quand elles picorent, ça chatouille dans la main sauf quand il reste plus qu’une graine : là ça pique pique pique et ça fait mal !  🙁

 

La perruche, elle m’a carrément creusé la tête avec ses griffes, après j’avais peur que j’aie plus d’idées !

 

Lucien

 

*****

 

Et vous, est-ce que vous avez déjà vu des animaux dangereux en vrai, dans la nature ?