Manger en Grèce AVEC ARNAUD !

Photo : C’est lui, c’est mon pote Arnaud. Chouette soirée à Artémonas (Sifnos, août 2020).

 

Sur une idée de Papa Écureuil.

– J’ai bien aimé ton article sur la cuisine grecque, mon amour. Pourquoi tu ferais pas un article sur le off de nos repas ? Ça s’appellerait « Manger en Grèce avec Arnaud ».

Dont acte. Voici le journal du off de nos vacances en Grèce avec Arnaud & Maud, Loulou et Malou. Du off de la cuisine, j’entends. Pour le reste, ce qui se passe à Sifnos reste à Sifnos. Abdos dans l’eau, concours de roues, maillots Eres, avions de chasse, babychopeurs et craquages de la nuit. Les yeux qui rient de Dimitri. Les règles du Uno. Chut. Ça passe crème…

Pour vous donner un peu de contexte, mon pote Arnaud c’est le mec, tu vas dîner chez lui, quelqu’un demande un jus de pamplemousse pour l’apéro (clairement c’est pas moi), il sort un pomelo de son frigo et il le presse à la main devant toi. Le blond quoi. Continuer la lecture de « Manger en Grèce AVEC ARNAUD ! »

Trógontas stin Elláda

Photo : Le dakos d’Arnaud. C’est comme une salade grecque si tu préfères, sauf que c’est crétois et qu’il doit absolument y avoir un morceau de pain sec très dur ou une biscotte épaisse à la farine d’orge (qui s’appelle le paximadi).
Merci à Louise Duceux-Vallée, 12 ans, pour le flou artistique de la photo (Sifnos, août 2020). 

Manger en Grèce

 

En grec, manger se dit « tróo ».

Je ne vais pas vous brosser ici un panorama complet de la cuisine grecque comme je me suis efforcée de le faire quand j’étais en voyage pour la street food, manger en Asie ou manger en Océanie.
Non. Comme je vous le disais par là, je suis EN VACANCES !

Cet article n’a donc pas d’ambition autre que celle, délicieuse, de nous rappeler de quoi nous nourrissons nos corps avec volupté chaque jour de ces vacances. Sans lassitude aucune pour les quatre belles personnes qui m’entourent et m’entraînent (à voir du bonheur dans le quotidien).

Nous mangeons en horaires largement décalés – surtout pour des Danois, des Québécois ou des Savoyards (au hasard). J’entends par là que les babi petit-déjeunent entre 10h et 11h le matin, nous déjeunons ensuite tous ensemble vers 14h30 et dînons autour de 21h plusse. Continuer la lecture de « Trógontas stin Elláda »

La boutique de Marlène

Photo : Dans la boutique de Marlène (août 2020).

 

Note : Cet article n’est pas sponsorisé, ni rétribué d’aucune manière. Je n’ai pas d’actions, rien à gagner, et les opinions exprimées sont les miennes, sincères et libres.

 

Je suis loin les amis – je suis ici – mais à celles et ceux qui sont près, je veux dire que L’Atelier Bio’Thé, plus connu chez nous sous « la boutique de Marlène », a rouvert ce matin avec plein de changements, d’idées et de nouveautés pour la rentrée.
Un concept assez rare qui mêle salon de thé et magasin bio, bon et beau. Le plaisir avec les courses, si tu veux !
Et Marlène est l’une des trois personnes les plus merveilleuses que j’ai rencontrées ces cinq dernières années. (Et je rencontre beaucoup de gens, trust me.) Continuer la lecture de « La boutique de Marlène »

Ottolenghi part-time lover

Photo : T’aimes pas les radis ? T’as toujours trouvé que c’était sans intérêt, un pauvre truc de petite meuf au régime avant l’été ?
Tais-toi. T’as jamais goûté la salade de fèves et radis d’Ottolenghi… (juillet 2020).

 

Mon rapport à la cuisine (et à l’alimentation) est… particulier. Je ne vais pas faire semblant. Compliqué, trouble, interdit, passionnel. Je m’excuse, ces choses-là arrivent sans qu’on le veuille. Même à des gens bien sous tous rapports – et je ne parle pas de moi.
Alors évidemment je pourrais vous raconter, mais mon dernier article ouvrait déjà grand la porte de Ma chambre à moi, faut pas abuser.

En plus, je remarque que les gens qui ne se livrent pas et gardent les tourments de leur vie intérieure pour eux souffrent moins. Si si. Il est de bon ton de croire à l’inverse que non, qu’il vaut mieux exprimer ses émotions, se libérer de ce qui nous enferme, blablabla, mais moi je suis très libérée et je vous le dis direct : c’est pas vrai.

Si tu mets un frein et que tu te contiens, eh ben tu souffres moins que si tu Continuer la lecture de « Ottolenghi part-time lover »

Mon plaisir espagnol

Photo : Ma tartine de pain au levain avec de l’huile d’olive et de la fleur de sel… miam miam miam ! (avril 2020).

Par la Petite Souris (11 ans, CM2).

 

Aujourd’hui je voudrais vous parler des tartines que je me fais tous les matins en ce moment : de l’huile d’olive et de la fleur de sel. Et ça, c’est un vrai bonheur pour commencer la journée !
Vous pouvez aussi ajouter du poivre du moulin si vous aimez mais moi je préfère sans. (Je n’aime pas trop le poivre.)

Je sais qu’au début, si vous n’avez jamais mangé ça, ça peut vous paraître bizarre. Moi aussi j’ai trouvé ça bizarre la première fois quand maman m’a dit : goûte ! Mais dites-vous qu’en Espagne, les enfants mangent des tartines à l’huile d’olive tous les matins, comme nous avec le beurre. Sauf qu’avec de l’huile d’olive c’est meilleur. (Enfin ça dépend quel beurre et quelle huile d’olive, et surtout avec Continuer la lecture de « Mon plaisir espagnol »