Le tyran du câlin

Photo : Allez viens… on est bien… allez maman allez… viens me faire un câlin… (avril 2022).

 

Aujourd’hui le Marcass’ a 9 ans et comme l’article qu’il a eu lui-même envie d’écrire pour le blog il y a trois semaines* (j’y croyais pas j’te jure, j’ai ouvert la bouche et les yeux grand comme ça 😲), comme son article autogéré donc, n’est pas prêt à être publié parce qu’il ne se met pas la pression comme moi et qu’il ne va certainement pas prendre sur son temps autorisé de jeux vidéo pour travailler dessus, aujourd’hui je vous raconte quelque chose de lui.
Lui, Marcel (lien Qui est le Marcass’ ?).

 

D’abord, est-ce que chez vous aussi il faut toujours réexpliquer que quand une fille un papa, une maman, un grand frère, une grande sœur, n’importe qui dit non, c’est non, et qu’on ne fait pas un câlin de force ? Pas plus qu’on ne négocie un câlin avec son grand frère en échange de lui faire le dessin de sa poésie ou de coller les feuilles en vrac depuis trois mois dans son cahier de liaison ?
Attention c’est pour de vrai ce que je vous rapporte ici, je n’affabule pas, ce sont des deals qui se pratiquent en secret sous mon toit. Quand, sous des dehors insoupçonnables à l’école et en société, le dealer de câlins est lui-même totalement addict de câlins.

– Maman, moi je voudrais vivre deux vies en même temps. Une vie où je mange et je fais mes scotchs, et une vie pour les câlins où on se sépare jamais.

C’est quel degré d’addiction quand tu rêves d’une vie entière consacrée à ta toxicomanie, dis-moi ? Quand le junkie t’annonce : Continuer la lecture de « Le tyran du câlin »

Les toilettes de l’AS 24

Photo : Voilà. C’est un nouveau keep calm pour vous pour moi.

 

Il y en a qui font de grands projets, d’autres qui rêvent les yeux ouverts, d’amour et de poésie ; moi je suis revenue de Paris hier avec une idée fixe : nettoyer le lavabo de ma salle de bain. Oui parce que les enfants sont partis en vacances pour une semaine chez ma mère avec leurs cousins. (Si tu ne vois pas le rapport entre les deux événements, laisse-moi deviner que tu n’es pas un parent. Ou bien que tes enfants ne vivent plus chez toi depuis si longtemps que tu as fini par oublier. Le dôsse de la salle de bain.)
J’ai donc déposé hier midi trois enfants de 8, 10 et 12 ans qui ont séché le dernier jour d’école sur un quai de la Gare-de-Lyon, après qu’on a échappé à une grève de la RATP et qu’on s’est fait contrôler (les billets, pour le masque on ne nous a rien dit) dans notre train de banlieue – heureusement que j’avais acheté des tickets et qu’on était en règle, ce ne sont pas des enfants qui aiment le risque. Déjà qu’ils étaient en stress de poursuivre le trajet seuls ou presque…
Puis je suis rentrée chez moi dans ma maison vide, j’ai défait les draps de tous les lits, je les ai rassemblés en un immense tas par terre ET : Continuer la lecture de « Les toilettes de l’AS 24 »

Pas peur

 

Jeudi 20 janvier 2022. 22 heures plusse, comme on dit au Mali, dans le noir de la chambre de la Petite Souris (12 ans et demi).

– Toi tu es libre, maman. T’as pas peur d’avancer dans la vie.

 

Quand les yeux de tes enfants sont des miroirs déformants qui te grandissent et t’embellissent.

 

Continuer la lecture de « Pas peur »

Déploie tes ailes avec Marcel

Photo : La peinture rupestre du Marcass’, avec trois techniques différentes (décembre 2021).

 

Lundi 3 janvier, premier jour de la rentrée. 8h05.
Quand tu écoutes de la musique avec tes enfants le matin pour que ce soit plus doux avant de partir à l’école.
Le Marcass’ (8 ans) :

– Elle dit quoi ? « J’ai envie d’elle », c’est ça ?
– Oui.
– Ah.
– Tu sais ce que ça veut dire ?
Bah oui ! Moi aussi.
– ??? Toi aussi t’as envie d’elle ?
Bah oui, pour voler !

 

J’ai trouvé que c’était beau. Viens on se lève on essaie.
Après Marcel a mis ses chaussures et on est partis à l’école.
En marchant.

Continuer la lecture de « Déploie tes ailes avec Marcel »

Fête Noël avec Marcel

Photo : « Regarde maman, je suis sûr que tu vas aimer ce que j’ai fait en papier pour toi… C’est des cerises ! »

 

Hier vendredi 17 décembre, sur le chemin retour de l’école. 16h45.
Le Marcass’ (8 ans) me raconte sa journée.

Comme aujourd’hui c’était le dernier jour avant les vacances, après le rallye maths on a regardé un film avec le maître. On a regardé Coco. Nan mais Coco quoi ! Comme si on l’avait pas déjà vu cent fois, ce gros film de naze ! Des squelettes qui font la fête des morts ! Je me disais, quand même c’est les vacances de Noël, on pourrait regarder un film de Noël, non ? Comme, je sais pas moi, Die Hard 1 au moins !

Die Hard 1, c’est Piège de cristal – pour ceux qui comme Marcel, l’ont vu en VF, mais ne savent pas encore que : « c’est plus stylé de dire Die Hard 1 ».

Un film de Noël quoi. Continuer la lecture de « Fête Noël avec Marcel »