Adéu Mallorca !

Ça fait un moment que je veux publier ce dernier article sur Majorque mais j’ai fait passer l’enthousiasme des babi avant : foot, cuisine et re-cuisine.
Leur envie d’écrire pour le blog est précieuse car fugace…

Or je me dis que, apprendre à taper sur un clavier d’ordinateur, se concentrer pour énoncer clairement ce qu’on a envie d’écrire, reformuler une pensée confuse ou imprécise, faire l’effort de continuer pour aller au bout de ce qu’on a commencé même si on en a marre – surtout si on en a marre – tout ça c’est un peu comme Continuer la lecture de « Adéu Mallorca ! »

Majorque façon guide

 

  • Période : 14-21 avril 2018
  • Âge des babi : presque 5, presque 7, et 9 ans tout juste.
  • Transport : avion Beauvais-Palma (~ 2h de vol), puis voiture de location.
  • Hébergement : en agroturismo, finca de S’Horabaixa, entre Porreres et Felanitx (dans le centre de l’île mais un peu plus sud-est quand même).

 

Vous avez envie de plus de photos de Majorque ? Cliquez ICI !

 
Nos pérégrinations

Jour 1

Arrivée à Majorque.
Balade dans Palma de Majorque, puis installation à la finca de S’Horabaixa.

Jour 2

Sud-est de l’île.
Marché de Felanitx.
Balade sur le port naturel de Portocolom (où les Majorquins racontent que Christophe Colomb naquit. Mais bon. À vérifier.).
Jeux de ballon sur la mini-plage, il fait trop froid pour se baigner.

Jour 3

Sud de l’île.
Cap de Ses Salines : balade sur les rochers autour du phare.
Mini rando dans le Parc Natural de Mondragó et jeux de ballon.

Jour 4

Nord de l’île.
Cap de Formentor : le phare, les cyclistes allemands.
Plage de Port de Pollença.
Balade sur les remparts d’Alcúdia.

Jour 5

Centre, puis Est de l’île.
Marché de Sineu : le plus vieux marché de l’île (= beaucoup de touristes. Allemands, oui, absolument.).
Visite des Coves del Drac (« Grottes du Dragon ») : stalactites, stalagmites, lacs souterrains et concert de musique classique en barque.

On dit aux gens de ne pas filmer ni prendre de photos pendant le concert, et ils le font quand même avec leur p… de portable comme à la chapelle Sixtine. Ils sont des parents en plus, donc c’est ça le modèle d’irrespect qu’ils donnent à leurs enfants, et moi ça m’énerve tellement, je grogne, je redeviens sauvage, j’ai envie de leur arracher le portable des mains et de le jeter dans le lac, et profiter de leur sidération parce que leur portable c’est leur cœur leur poumon leur rein pour les mordre à l’oreille de toutes mes forces jusqu’à recracher un bout de leur lobe pourri dans l’eau. Mais mec mais si vraiment tu veux une photo, achète-toi une carte postale à la sortie de la grotte, pitain !!!

Non ? Enfin. Allez, jour 6.

Jour 6

Nord-ouest de l’île.
Fornalutx : balade dans les ruelles. Joli petit village tout en pierre perché dans la montagne.
Plage de Port de Sóller : front de mer agréable et accueillant pour les familles.
Il y a un vieux train en bois restauré qui assure la liaison Palma- Sóller, puis un tramway qui prend le relais de Sóller à la plage de Port de Sóller. Mais on ne l’a pas fait. On a marché plutôt…
Et c’est dans les ruelles du village de Port de Sóller que j’ai pris la photo qui illustre cet article.

Jour 7

Sud de l’île.
Parc Natural de Mondragó : grande balade (surtout pour la Petite Souris et pour moi qui avons fait deux fois l’aller-retour), pause pomme et baignade dans une crique.
Piscine et ping-pong à la finca.

Jour 8

Départ tôt. Très tôt. C’est encore la nuit quoi.

 

Nos meilleurs restos

Hum. On a surtout petit-déjeuné et dîné à la finca, et pas grand-chose entre les deux. Des pommes et des glaces tous les jours pour les babi. Un café pour nous. Voilà…

 

*****

 

Et vous, des escapades majorquines à partager ?
Un coup de cœur pour une plage, un village ?

 

Mon premier foulard

 
Le chicotement de la Petite Souris
à Majorque

Le lendemain de notre arrivée à Majorque, on est allés au marché de Felanitx.
Maman et moi on a laissé les garçons derrière avec papa parce que Chouch faisait que de crier et chouiner et Lu faisait que de l’embêter exprès, donc il criait et il chouinait encore plus, alors nous on est parties devant et on les a laissés en plan.

En marchant, on a trouvé des vendeurs de foulards, et je m’en suis acheté un trop beau que j’ai choisi MOI-MEME et que j’ai payé avec Continuer la lecture de « Mon premier foulard »

Pourquoi je déteste les cyclistes allemands…

… sur les routes de Majorque !

 

Par Papa Écureuil

On m’avait prévenu qu’il y avait à Majorque beaucoup d’Allemands mais je n’ai pas mesuré ce que « beaucoup » voulait vraiment dire.

Il faut se rendre compte que quand on rentre dans un restaurant, les serveurs nous demandent « deutsch ? », que les panneaux servant à attirer le touriste sont d’abord en allemand, et que les touristes, allemands donc, commencent toujours par parler en allemand, où qu’ils soient, avant de se raviser si d’ordinaire la jolie langue de Goethe n’était pas Continuer la lecture de « Pourquoi je déteste les cyclistes allemands… »

Le mot c’est comme polenta mais c’est PAS de la polenta !

 
Le nasillement du Marcass’
à Majorque

Ce que j’ai le plus aimé à Majorque, c’est aller à la plage ou à la piscine de la finca parce que moi je me suis tout le temps baigné, même quand l’eau était froide et qu’il y avait aucun adulte qui voulait venir avec moi.
J’aime trop aller dans l’eau !

Et aussi j’ai aimé quand papa faisait le bloc de jeux avec moi, le soir, quand on attendait pour manger à la finca.

Il y avait le truc trop bon, le mot c’est comme polenta là mais c’est pas de la polenta, c’est avec du riz qui est jaune et des moules et des gambas. C’est trop bon !

Continuer la lecture de « Le mot c’est comme polenta mais c’est PAS de la polenta ! »