Adéu Mallorca !

Ça fait un moment que je veux publier ce dernier article sur Majorque mais j’ai fait passer l’enthousiasme des babi avant : foot, cuisine et re-cuisine.
Leur envie d’écrire pour le blog est précieuse car fugace…

Or je me dis que, apprendre à taper sur un clavier d’ordinateur, se concentrer pour énoncer clairement ce qu’on a envie d’écrire, reformuler une pensée confuse ou imprécise, faire l’effort de continuer pour aller au bout de ce qu’on a commencé même si on en a marre – surtout si on en a marre – tout ça c’est un peu comme Continuer la lecture de « Adéu Mallorca ! »

Mon premier foulard

 
Le chicotement de la Petite Souris
à Majorque

Le lendemain de notre arrivée à Majorque, on est allés au marché de Felanitx.
Maman et moi on a laissé les garçons derrière avec papa parce que Chouch faisait que de crier et chouiner et Lu faisait que de l’embêter exprès, donc il criait et il chouinait encore plus, alors nous on est parties devant et on les a laissés en plan.

En marchant, on a trouvé des vendeurs de foulards, et je m’en suis acheté un trop beau que j’ai choisi MOI-MEME et que j’ai payé avec Continuer la lecture de « Mon premier foulard »

Pourquoi je déteste les cyclistes allemands…

… sur les routes de Majorque !

 

Par Papa Écureuil

On m’avait prévenu qu’il y avait à Majorque beaucoup d’Allemands mais je n’ai pas mesuré ce que « beaucoup » voulait vraiment dire.

Il faut se rendre compte que quand on rentre dans un restaurant, les serveurs nous demandent « deutsch ? », que les panneaux servant à attirer le touriste sont d’abord en allemand, et que les touristes, allemands donc, commencent toujours par parler en allemand, où qu’ils soient, avant de se raviser si d’ordinaire la jolie langue de Goethe n’était pas Continuer la lecture de « Pourquoi je déteste les cyclistes allemands… »

Le mot c’est comme polenta mais c’est PAS de la polenta !

 
Le nasillement du Marcass’
à Majorque

Ce que j’ai le plus aimé à Majorque, c’est aller à la plage ou à la piscine de la finca parce que moi je me suis tout le temps baigné, même quand l’eau était froide et qu’il y avait aucun adulte qui voulait venir avec moi.
J’aime trop aller dans l’eau !

Et aussi j’ai aimé quand papa faisait le bloc de jeux avec moi, le soir, quand on attendait pour manger à la finca.

Il y avait le truc trop bon, le mot c’est comme polenta là mais c’est pas de la polenta, c’est avec du riz qui est jaune et des moules et des gambas. C’est trop bon !

Continuer la lecture de « Le mot c’est comme polenta mais c’est PAS de la polenta ! »