Et si vous étiez gaucher ?

Photo : C’est moi sur la plage de Da Nang (Vietnam, avril 2019).
Je me baignais pas à cause des méduses !

 

Par le Grand Lièvre au Vietnam

  [et Maman Ourse qui a pris quelques notes 😉 ]

 

 

Depuis qu’on est arrivés au Vietnam, on est allés dans plein d’endroits, du sud au nord.

J’avais dit à maman que j’écrirais mon article à Hanoï parce que j’ai demandé à papa ce serait quoi la dernière ville qu’on ferait au Vietnam et il m’a dit Hanoï. Et j’aime pas écrire mon article, alors je préfère le plus tard possible. Je sais que c’est pas bien parce que si je fais ça, j’avale pas le crapaud. Mais des fois le crapaud il est tellement gros, on dirait que c’est un rhinocéros !

 

Le monsieur de notre guesthouse à Hué m’a dit que, au Vietnam, on force les enfants qui sont gauchers comme moi à écrire avec la main droite. Et si ils se trompent et qu’ils reprennent leur stylo dans la main gauche, on leur tape la main.
Le monsieur avait l’air content de me dire ça mais moi je trouve que c’est méchant.
J’ai écrit mon nom avec ma main droite pour lui montrer ce que ça fait si on m’oblige à écrire avec la main droite. Et après maman l’a fait aussi, et Garance, papa et Marce !

 

Le pire, c’est moi avec ma main droite et maman avec sa main gauche ! Marcel aussi, il arrive pas très bien avec sa main gauche. Et les mieux, c’est papa et Garance. Ils arrivent un peu bien avec les deux mains quand même.

 

Alors c’est quoi qui est mieux ?
Si je suis extrêmement gaucher, pourquoi j’aurais pas le droit d’écrire avec la main gauche ? Quand même, on fait pas EXPRÈS d’être gaucher !

Papa est gaucher aussi, et il fait tout avec la main gauche mais il écrit avec la main droite. J’ai eu peur qu’on l’ait forcé comme au Vietnam quand il était à l’école, mais il a dit non. Personne l’a forcé, c’est lui tout seul qui a pris son stylo dans la main droite pour faire comme les autres élèves de sa classe.
Quand même je trouve que c’est pas juste. J’ai demandé à maman :
– Pourquoi il y a toujours plus de droitiers dans le monde ?

Mais elle ne sait pas.

Et quand on était sur le bateau dans la baie de Bai Tu Long, madame Minh m’a dit la même chose que le monsieur à Hué : que, au Vietnam, les enfants n’ont pas le droit d’être gauchers. Ils sont OBLIGES d’écrire avec la main droite sinon ils se font punir.  🙁 🙁 🙁
Mais elle a dit aussi que les gauchers sont plus intelligents que les droitiers !

 

Ça c’est le gros bateau qu’on a pris pour traverser la baie de Bai Tu Long. Il était génial !

 

Madame Minh, c’était notre guide en français quand on a pris le bateau pour découvrir la baie de Bai Tu Long, au nord du Vietnam. Elle était vieille et très gentille avec nous. J’ai trouvé que c’était bien parce que c’était la première fois du voyage qu’on avait un guide en français.

Mais des fois, même si elle nous parlait en français, on ne comprenait rien du tout à cause de son accent vietnamien !

À un moment, on a fait du kayak en pleine mer et je suis monté dans un kayak avec madame Minh. Au début je ne voulais pas y aller parce que je préférais rester dans le bateau pour lire. Mais papa a dit que j’étais obligé d’y aller s’il n’y avait pas d’adulte qui restait avec moi sur le bateau. Et Garance voulait absolument faire du kayak avec papa et Marce avec maman, alors j’ai bien voulu aller avec madame Minh. Et j’ai eu raison parce qu’elle connaît très bien la baie : on a pris un chemin secret où les autres nous voyaient pas, et elle m’a montré là où il y a des tout petits poissons blancs et des gros crabes noirs. Et y’a que moi qui les ai vus !

 

Ça c’est dans le kayak où j’étais avec madame Minh. Des fois j’avais aussi une pagaie mais là je l’avais donnée à Marce.

 

Note 1 de Maman Ourse

Évidemment on va encore dire que je m’inquiète trop pour mon Lulu, mais vous dites quoi, vous, si vous voyez une vieille tortue* qui a l’air de beaucoup aimer votre enfant qui s’éloigne soudainement du groupe dans un kayak avec lui, votre enfant, jusqu’à ce qu’on ne les voie plus du tout, au beau milieu de la baie d’Halong qu’elle connaît comme sa poche et que vous pouvez rien faire du tout pour la rattraper et lui tordre le cou ? Hein ? Vous dites quoi ?

* C’est comme ça que madame Minh se désignait elle-même : la vieille tortue !

 

Dans la baie de Bai Tu Long. Ou peut-être était-ce la baie d’Halong ? Et madame Minh qui n’est plus là pour qu’on lui demande… Les deux seules certitudes sont le Grand Lièvre en bas à droite, et le rocher à gauche que les Vietnamiens appellent « la baleine » parce qu’il est en forme de baleine. Mais là on ne voit pas très bien parce qu’il n’est pas entier et il manque la queue.

 

Après le kayak, on a sauté du bateau pour se baigner dans la mer du Golfe du Tonkin, et madame Minh a bien aimé quand je lui ai dit. Je savais que c’était le Golfe du Tonkin parce que j’avais déjà dessiné la carte du Vietnam pour cet article (avec ma main gauche bien sûr !).

Au début, je voulais pas me baigner parce qu’il y a des méduses dans la mer et j’ai déjà eu des problèmes avec une méduse. Mais madame Minh est restée sur le bateau pour surveiller qu’il n’y a pas des méduses qui viennent, alors j’ai sauté dans l’eau. Elle était un peu froide quand même, et surtout, le courant était très fort : c’est la première fois que je me baignais dans une mer avec autant de courant ! Si j’arrêtais de nager, c’est sûr que le courant allait m’emporter et que j’allais me cogner contre les rochers de la baie !  🙁

Mon problème avec les méduses, c’est déjà depuis AVANT le voyage.

J’avais dit que s’il y avait des méduses dans une mer, je ne me baignerais pas. [C’était ici.]
Mais le problème, c’est que s’il n’y a pas de panneau sur la plage et que personne nous dit, eh bah on sait pas s’il y a des méduses ou pas dans la mer ! Voilà pourquoi je préfère la piscine, au moins je suis sûr qu’il n’y a pas de méduse.

 

C’est une méduse énorme qu’on a vue sur la plage à Da Nang. C’est des Vietnamiens qui l’ont attrapée dans leur tee-shirt, et ils nous l’ont donnée à Marce et moi pour qu’on essaye de la porter. Mais elle était hyper lourde : elle pesait au moins 25 kilogrammes comme mon poids, ou même plus !

 

Mon problème de méduse, c’est arrivé à Otres Beach, au Cambodge. Je me suis fait piquer par une méduse dès que je suis rentré dans la mer. Ça fait hyper mal. Ça fait tellement mal que j’ai crié que quelqu’un fasse pipi sur mon pied. Mais maman a mis de l’huile essentielle de lavande aspic à la place du pipi. J’ai eu encore très mal jusqu’au soir mais après j’avais plus trop mal. Même si j’ai encore les marques des brûlures.

J’avais entendu qu’il fallait faire pipi dessus si on se fait piquer par une méduse ou mordre par un serpent. Mais j’ai lu dans Vikidia que c’est pas vrai.

Je ne sais pas si vous connaissez Vikidia, c’est une encyclopédie pour les enfants sur Internet. Par exemple si vous voulez apprendre plein de choses très intéressantes sur les méduses, vous pouvez lire en cliquant sur ce lien en bleu.

Moi j’ai appris qu’il y a des méduses au Japon qui pèsent 200 kilogrammes ! Elles s’appellent les cuboméduses.

 

Ça c’est un autre livre que j’ai lu, c’est des contes du Vietnam. Et j’ai appris beaucoup d’histoires avec ce livre, comme par exemple celle du combat du génie des eaux et du génie des montagnes.

 

Note 2 de Maman Ourse

Voilà pourquoi c’est difficile de ne pas m’inquiéter pour Lulu. Parce que c’est À LUI qu’il arrive tout le temps des trucs, la rage, le staphylocoque, et j’en passe. Je veux dire, quand il s’est fait piquer par la méduse au Cambodge, il y avait d’autres gens qui se baignaient (dont sa grande sœur et son petit frère), et lui au bout de trente secondes dans l’eau il sort en hurlant ! Comme il a cette résistance anormale à la douleur, quand il crie, j’accours immédiatement. Pas comme avec le Marcass’.

Et la méduse en question, énorme.
– Elle était tellement grosse, maman, j’ai cru que c’était un sac plastique. Y’a plein de sacs plastique dans la mer ici !

Elle lui a brûlé la partie supérieure du pied. Ça devait faire vraiment très mal pour qu’il hurle comme ça parce qu’il n’est pas du genre douillet. C’est le moins qu’on puisse dire – et je vous l’ai déjà dit ici.

Papa Écureuil a pensé tout de suite :
– Heureusement que c’est pas le Chouch, on n’aurait pas fini d’en entendre parler ! Vingt ans après, on aurait eu : « et tu te rappelles le Pap’, la méduse au Cambodge qui m’avait piqué ? ».

 

 

EN HAUT À GAUCHE : J+6. Le pied (gauche) du Grand Lièvre une semaine après la brûlure de méduse. Lu a dit : « Regarde maman, au milieu c’est là où on est en ce moment, au Vietnam. En haut c’est le Sri Lanka, et à droite l’Indonésie. ».
EN HAUT À DROITE : J+18.
EN BAS À GAUCHE : J+24.
EN BAS À DROITE : Hier, à J+30. Ça fait un mois maintenant et les cicatrices sont toujours aussi visibles.

 

 Madame Minh a dit qu’au Vietnam, ils mangent des méduses. Ils mettent une épice sur la méduse pour tuer le venin et ils la font sécher pour que toute l’eau s’en aille. Après il reste un petit morceau minuscule parce qu’une méduse contient 98% d’eau (je l’ai appris dans Vikidia). 98%, c’est presque tout son corps !

Ensuite les Vietnamiens mangent la méduse avec de la sauce. J’aimerais bien goûter !  🙂

Un autre truc bizarre qu’on a vu, pas dans la mer mais dans une sorte de petit marché avec des gros aquariums à Da Nang, c’est le panope du Pacifique. C’est un mollusque qui est rigolo parce qu’il ressemble à un zizi !

 

C’est le panope du Pacifique ! Ça ressemble à un zizi. Il y en a des petits et des gros. Et les boules du zizi sont enfermées par deux coquillages.

 

Édith et Gabriel, nos amis Québécois qu’on a rencontrés au Laos, ont vu la photo des panopes que maman avait mise sur le blog, et ils nous ont envoyé une vidéo qui est trop marrante. C’est une émission de cuisine au Québec. Là-bas il y a aussi des panopes du Pacifique mais les Québécois l’appellent la palourde royale. Vous allez voir si vous regardez la vidéo : c’est trop marrant quand les présentateurs rigolent et qu’ils peuvent plus parler !

 

Note 3 de Maman Ourse

Merci Édith et Gabriel ! J’ai regardé la vidéo avec Mickaël quand j’étais si malade, et on a bien ri. Elle a remis mon moral « sur le piton » tout comme tu avais dit, Édith ! 😉

Merci aussi pour : les choses belles sont difficiles. Je crois que c’est vrai.

 

 

Pour plusse de Grand Lièvre, lire aussi * Note du 15 mai 2019 * à la fin de l’article Le Marcass’ a 6 ans !

 

 

Lucien

 

 

Est-ce que vous vous êtes déjà fait piquer par une méduse ?
Et est-ce que vous trouvez que c’est pas juste la vie pour les gauchers ?