Sawat dii khrap Thailand !

Photo : Entre Ao Nang et Railay Beach, dans la province de Krabi (Thaïlande, mars 2019).

Au revoir Thaïlande !

 
Notes pour trop tard from Thaïlande

Note n°1

Tu ne te bats pas avec un singe. Même si tu es dans ton (bon) droit, même si c’est toi qui as raison, et même si c’est pas juste. Même. Parce que sinon, un jour, ton amoureux en aura marre, et c’est lui qui te mordra les fesses.

Note n°2

Tu sais que tes amis sont VRAIMENT tes amis quand tu ressens une joie profonde à les voir et que ça fait comme un soleil à l’intérieur de toi.

Note n°3

À la fin de quelque chose succède toujours le début d’une autre. Une nouvelle aube après chaque nuit.
Grande est la tentation de pleurer sur ce qui est passé et qui n’est plus, parce que c’est comme ça que marche le cerveau humain depuis le temps des premiers hommes. Mais on peut choisir de regarder le soleil se lever et d’avancer avec lui. Chaque jour qui naît est une nouvelle aube, un nouveau jour, une nouvelle vie… for me, and I’m feeling good.

 

 

Je vous fais un cadeau parce que écouter Nina Simone, surtout quand on est triste, c’est une main qui se tend, une joie profonde que vous pouvez laisser vous remplir de l’intérieur.

 
Nos meilleurs moments en ThaÏlande

 

La Petite Souris

1/. Retrouver les cousins et mounette. Le moment où je les ai serrés dans mes bras tous les trois. J’étais tellement émue, j’avais tellement attendu ce moment ! Et après, avoir une chambre que pour Noa et moi dans la maison à Krabi, être tranquilles et jouer à tout ce qu’on veut que tous les deux. J’étais juste bien. C’est passé trop vite…

 

Avec mounette et les cousins à l’aéroport de Bangkok. C’est la dernière photo qu’on a prise juste avant de se séparer quand ils sont partis pour rentrer en France et nous pour la suite du voyage…

 

 2/. Jouer avec Loulou et Malou, surtout quand on est allés les retrouver dans leur guesthouse juste papa, maman, Lilie et moi. Avec les filles, on s’est d’abord amusées dans la piscine, puis on a joué aux cartes (Président, Quatre et Tas de m…) et au Monopoly. Le soir, Arnaud et Maud avaient commandé trois petits gâteaux : un pour Mathilde, un pour Louise, et un pour moi, comme c’étaient nos anniversaires à toutes les trois. J’ai été touchée qu’ils pensent à moi.

3/. Passer du temps dans les malls à Bangkok, surtout dans la boutique One Piece. Nous sommes restés trois quarts d’heure, j’ai tout regardé, et finalement nous avons acheté les neuf avis de recherche de l’équipage de Luffy. Maman en avait assez car elle n’aime pas les mangas, et elle supporte pas de faire du shopping, alors elle est carrément sortie de la boutique. Heureusement que le Pap’ est resté avec nous et que lui au moins il était aussi content de ce qu’on a acheté !

4/. Quand la cuisinière du restaurant où on allait tout le temps à Krabi nous a emmenées sur sa moto Lilie et moi. Je sais que c’est pas très bien parce qu’on n’avait pas de casque et qu’on était en tongs, moi je pouvais me brûler les pieds sur le tuyau comme j’étais assise derrière Lilie. Et quand on est arrivées au restaurant, papa n’était pas content parce que c’est maman qui a dit oui et il a dit que lui il avait dit non pour Marcel parce que c’est trop dangereux.
En plus, la veille de ce jour, la maman des dames du resto a eu justement un accident en moto, elle est tombée et elle s’est cassé la clavicule. Mais nous il nous est rien arrivé et c’était vraiment super pour Lilie et moi !  🙂

5/. Je sais qu’on n’a droit qu’à cinq meilleurs moments mais comme les deux c’est de la nourriture, je voudrais bien mettre ensemble le shortbread millionnaire que maman a préparé pour mon anniversaire et la glace à la noix de coco dans des coques de noix de coco qu’on achète sur les marchés de nuit. Les deux c’est trop bon, j’ai adoré, je peux vraiment pas choisir !

Ce que j’aime bien dans les glaces à la noix de coco en Thaïlande, c’est qu’il n’y a pas que la glace. Comme elle est servie dans les coques, il y a aussi de la chair de noix de coco fraîche au fond, quand on a fini la glace, et c’est délicieux.

 

Là c’est de la glace noix de coco qu’on a trouvée au marché de Chatuchak à Bangkok. C’est que à emporter et il y a des tonnes de monde alors on s’est assis devant les toilettes, là où il y a les tourniquets comme dans le métro et où c’est marqué 5 bahts sans papier ou 10 bahts avec papier.
∼∼∼∼∼

 

Le Grand Lièvre

1/. Partager le SDR avec maman.
C’est moi qui ai trouvé l’idée de notre SDR quand on était encore à Surat Thani. Le SDR, ça veut dire le Secret des Rasés. À Krabi, on a dit à papa et mounette, et Garance, Noa, Marce et Lilie qu’on allait au Seven Eleven pour acheter de l’eau et au marché pour acheter des fruits, mais en fait on est partis en secret chez le coiffeur et on a demandé qu’il nous rase la tête COMPLÈTEMENT ! Enfin moi à quatre de la tondeuse déjà c’est bien, mais maman à un !

Après, quand on est revenus avec le scooter tuk-tuk de la cuisinière du restaurant, c’était trop marrant la tête qu’ils ont fait, et on a dit qu’on est comme des moines maman et moi parce qu’on voit tout de nous ! Maintenant ça fait du bien le soir quand il y a du vent parce que ça fait un peu de frais sur nos têtes. Mais papa, Garance et Marce ils préfèrent garder les cheveux longs même si on crève de chaud.

 

C’est à Surat Thani quand on a décidé de faire le SDR avec maman, et papa nous a vus de dos et il a pris la photo sans qu’on voie.

 

2/. Me baigner dans la piscine complètement tout nu. J’ai adoré. Garance et Noa et Lilie ont gardé leur maillot de bain, et j’étais tout seul tout nu parce que Marce voulait pas aller à la piscine sinon c’est sûr qu’il serait venu tout nu aussi. On a joué au ballon dans l’eau et aussi à tortue piquante, et j’ai tout fait tout nu, c’était super !

3/. Jouer au Quatre avec maman, parce que un, j’aime bien ce jeu, et deux, j’aime bien jouer tout seul avec maman, donc ça multiplie le plaisir du moment (sic). J’ai appris le Quatre par Lilie qui l’a appris par Louise le jour où les filles sont parties voir Arnaud et Maud.
J’ai aussi expliqué les règles du Tas de merde à maman et elle a dit qu’elle connaissait un jeu quand elle était petite qui s’appelait le Paquet de merde. C’est presque pareil !

4/. Monter sur le scooter tuk-tuk de la cuisinière de notre restaurant à Krabi quand elle nous a tous ramenés à la maison après manger. En premier elle nous avait ramenés que maman et moi après notre SDR, et les jours suivants, elle nous a ramenés tous les huit, et on était neuf sur le scooter tuk-tuk ! C’était bien, comme ça on n’était pas obligés de marcher tout le chemin dans le chaud. Il y avait du vent et ça allait plus vite !

 

Marcel est monté sur le scooter derrière la cuisinière (mais elle avait pas tout le temps son voile et ses cheveux sont tout lisses, tout noirs, et plus longs que ceux de Garance). Derrière Marcel c’est Lilie, et après c’est celle qui nous sert à manger. Garance, moi, Noa, le Pap’ et la Mam’ on est à côté sur le banc du scooter tuk-tuk. La maman des filles du restaurant est pas venue parce qu’elle avait eu un accident de moto et elle a cassé son bras, c’est pour ça qu’on le voit en bleu sur la photo.

 

5/. Voir des poissons rayés dans la mer le jour où on a fait l’excursion en bateau. D’accord il y avait plein de monde et c’était pas transparent comme en Polynésie, mais quand même c’est pas une raison pour critiquer la mer si elle est moins belle. C’est comme le monsieur Chinois qui avait perdu sa pièce, je l’ai ramassée pour lui rendre, et maman et mounette ont dit qu’il dit même pas merci, mais moi j’ai pensé que peut-être il l’a dit dans sa tête ou en chinois et qu’on n’a pas compris. Moi en tout cas, ça m’a pas embêté.

∼∼∼∼∼

 

   Le Marcass’

1/. Manger tous les jours au goûter les madeleines et le chocolat noir que mounette a rapportés de France exprès pour moi.

2/. Jouer à tortue piquante dans la piscine de la maison à Krabi, et montrer à mounette comme je sais nager maintenant. Aussi comme je fais bien le phoque et l’otarie.

 

Ça c’est moi dans la piscine avec maman quand je grimpe sur son dos et qu’on fait la tortue piquante à deux têtes !

 

3/. Donner un épi de maïs à manger aux poissons rayés dans la mer et attendre qu’ils viennent le grignoter dans ma main. Je tiens l’épi et quand ils attrapent les grains de maïs, ça tire dans l’eau !
Moi aussi j’aime bien manger un épi de maïs grillé mais y’a que moi qui aime ça. On a trouvé en premier dans la rue à Surat Thani, et après à Bangkok, quand mounette, Noa et Lilie étaient repartis, le Pap’ m’a acheté un énorme maïs tous les soirs dans la rue, à 10 bahts le gros maïs [soit 30 centimes, note de maman Ourse].

4/. Rigoler avec Lilie quand on n’était que tous les deux dans la douche après la piscine. Une fois je me lavais le visage pendant que Lilie se rinçait les cheveux, et le savon est rentré dans mon trou de nez et j’ai dit à Lilie : « Viite, viiiite la douche ! ». On a trop rigolé !  🙂

 

On a fait une course de relais autour de la piscine avec une petite cuillère remplie de cailloux dans la bouche. C’est mounette qui a eu l’idée. Lilie et moi on n’était pas dans la même équipe, donc je devais aller plus vite qu’elle sans faire tomber les cailloux de la cuillère (mais en fait ils tombaient tout le temps !).

 

5/. Acheter mon yoyo de Noël à Bangkok. J’avais plus d’argent du Père-Noël des Kiwis comme j’avais tout dépensé pour William mon wombat, mais le Pap’ et la Mam’ m’ont acheté quand même mon yoyo. C’était dur de le trouver, il y en avait jamais dans les marchés et on est allés dans une boutique spéciale après la boutique de One Piece, presque le dernier jour.

∼∼∼∼∼

 

Maman Ourse

1/. Passer toute une journée seule avec papa Écureuil à marcher en ville, déjeuner dans un petit stand de rue sans avoir à se préoccuper de qu’est-ce que les babi vont bien pouvoir manger, parler, écouter, parler et écouter encore à deux sans être jamais interrompus, se balader, prendre un bateau à longue queue (long-tail boat) unexpected sur le Pak Nam à Krabi, puis un expresso à Ao Nang Beach qui a coûté plus cher que notre repas pour deux.

 

J’adore cette photo. Depuis le long-tail boat qu’on a pris sur le Pak Nam à Krabi, par hasard, en discutant avec le piroguier. C’était bien.

 

2/. Parler avec mounette des heures le matin en buvant du café pendant que les babi jouent avec les cousins dans les chambres porte fermée (donc dans le silence).

3/. Retrouver Arnaud et Maud. Les rejoindre dans leur guesthouse trop mignonne, et boire des mojitos caipiroskas moins bonnes que celles qu’Arnaud prépare lui-même, mais devant un magnifique coucher de soleil, le vent dans les cheveux (sur le crâne pour moi), le bruit des vagues et les pieds dans le sable sur la petite plage privée.

 

C’était très beau. Ça m’a fait une boule de soleil un peu comme ça dans le cœur aussi.

 

4/. Partager le SDR avec Lu. Et entendre son rire qui lézarde les murs qui sait surtout guérir les blessures. Bon d’accord je plagie un peu… mais le Grand Lièvre a déjà tout raconté plus haut et je n’ai plus rien à dire ! Sauf que si moi je suis barge ce n’est pas de ses yeux…

5/. Écrire un portrait de la Petite Souris pour ses dix ans dans le train de Hua Hin à Surat Thani pendant que papa Écureuil s’occupe de l’école des babi. Penser à ses dix ans passés, s’arrêter, repartir en arrière, ressentir une immense gratitude pour la chance que j’aie de vivre avec elle et de grandir encore auprès d’elle.

∼∼∼∼∼

 

 Papa Écureuil

1/. Passer la même journée que celle décrite plus haut, seul avec maman Ourse à Krabi, en improvisation totale.

 

Maman Ourse insiste pour mettre cette photo, sur des marches à Krabi Town. C’est vrai qu’on était bien. Première journée complètement à deux depuis le début du voyage…

 

2/. Retourner à Bangkok et apprécier cette ville beaucoup plus que la première fois en arrivant dans le pays, comme la re-découvrir. Je crois que j’y retournerais avec plaisir une troisième fois.

3/. Manger du Laap, du massaman curry, du porc grillé au basilic, et du mango sticky rice. Quel délice cette cuisine !

4/. Recharger mes batteries durant les deux semaines à Krabi : avoir une chambre pour deux qui ferme à clé la nuit et la journée aussi, prendre ma douche TOUT SEUL sans le greffon, refaire les bagages et donner à mounette un demi sac de voyage d’affaires en trop à ramener en France pour nous alléger pour la suite du voyage…

5/. Me balader dans le marché de nuit de Surat Thani, très tranquille, et prendre le train de Hua Hin à Surat Thani. Ça m’a donné l’envie de voyager plus lentement, se laisser aller au gré des arrêts, quitte à visiter moins mais mieux des villes et endroits sans prétention.

 

Au marché de nuit de Surat Thani, où on a acheté du mango sticky rice délicieux. Ce que j’ai aimé dans ce marché, c’est qu’il était joli et qu’il y avait surtout beaucoup de Thaïs et une vraie vie locale. Rien à voir avec le marché de nuit de Hua Hin !!!

 

 

Khop khoun khaa et khop khoun khrap Thaïlande.

Merci pour les sourires, le curry massaman, les singes, les amis, et le reste
Merci mounette.

 

*****

 

Et vous, êtes-vous déjà allé(e) en Thaïlande ?
Quels sont vos meilleurs souvenirs ?