Tuk tuk tuk !

Photo : Lu, Lilie et Chouch devant la piscine de la maison à Krabi (Thaïlande, février 2019).

 

  Par le Grand Lièvre, le Marcass’, et Lilypad.

          

 

Note de maman Ourse

Les cousins nous ont rejoint en Thaïlande pour les vacances de février et les babi passent leurs journées à jouer avec eux. Ça nous fait des vacances de ne plus entendre le Chouch geindre qu’il sait pas quoi faire, mais c’est encore plus la misère pour les motiver à écrire leur article mensuel pour le blog…

Il n’y a que Lilie qui a envie d’écrire et assez de courage pour se mettre au travail quand tous les autres ne pensent qu’à manger des glaces et sauter dans la piscine. Alors comme j’en ai marre de leur demander chaque matin QUAND ils envisagent de se creuser un peu la cervelle, j’ai proposé deux articles à quatre et six mains. Voici le premier.

 

Lucien

D’abord en Thaïlande, on est arrivés à Bangkok, la capitale. Après on est allés à Hua Hin, puis à Surat Thani, et maintenant on est à Krabi avec Noa et Lilie.

 

Marcel

Krabi c’est le nom d’un Pokémon qui vit sur le sable parce que c’est un crabe. Quand on est allés sur la plage à marée basse, on a vu des millions et des milliers de petits crabes. Je voulais marcher pour aller me baigner dans la mer mais j’avais peur que les crabes me pincent les doigts d’orteil. Noa aussi il avait peur.

 

Marcel : C’est les crabes sur la plage de Nopparat Thara à cause de la marée basse. Ça faisait peur parce que toute la plage était recouverte de crabes !

 

Lilie

Moi aussi j’avais peur des crabes ! Y’avait que Lulu qui marchait pieds nus et qui était parti loin.
J’avais peur de prendre l’avion et de venir si loin sans papa et maman, mais j’aime bien être ici en Thaïlande. J’aime la plage et la piscine de la maison. À la plage j’ai ramassé des coquillages parce que l’eau était trop chaude pour se baigner. À la piscine je m’amuse bien avec Chouch.

 

Marcel

Mais attention à la piscine, les escaliers sont coupants quand même !

 

Lilie

J’aime bien quand on joue au crocodile sous l’eau avec Chouch et Lulu, et aussi quand on joue à se pousser mais sans qu’on tombe dans l’eau (et sans se faire mal !).

 

Marcel

Moi des fois, pour pas que l’autre me pousse, je saute dans l’eau avant qu’il me pousse !

 

Lucien, Lilie et Marcel deux secondes après la photo en tête de cet article…

 

Lilie

Ah oui moi aussi je fais ça !
Et j’ai bien aimé quand tata est venue jouer avec nous dans la piscine à tortue piquante.  Les autres jours, c’est Counet qui a joué avec nous à tortue piquante.

 

Lucien

Moi j’ai bien aimé quand j’étais tout seul dans la piscine avec Garance et Noa. Eux ils se faisaient des passes avec le ballon et moi j’essayais de l’attraper, on s’est bien amusés.

 

Lilie

On dirait que les gens vivent pas comme nous ici. Dans l’école qui est à côté de la maison, il n’y a pas de vitres aux fenêtres des classes, c’est que des volets et ils restent tout le temps ouverts. Moi je pense que les enfants prennent toute la pollution et qu’il doit faire très chaud dans toutes les classes parce qu’il y a pas la clim’.

 

Marcel

Et dans l’école, on voit les enfants de la maternelle qui dorment par terre sur des petits tapis quand on revient de manger et que c’est l’heure de la sieste.

 

Lilie

Ils ont des uniformes les enfants, et même leurs chaussures elles sont pareilles. On les voit parce qu’ils doivent les laisser devant les classes pour rentrer en chaussettes.

 

Lilie : C’est l’école primaire et maternelle du village où on habite en Thaïlande. On passe devant l’école plusieurs fois par jour, et on voit les enfants par les fenêtres parce qu’il n’y a pas de vitres.

 

Lilie

Et ici les gens, ils mangent pas comme nous non plus. Ils poussent avec la fourchette et ils mangent avec la cuillère. J’aime pas trop les légumes ici. J’aime bien le riz blanc avec une omelette mais pas avec des crevettes, et pas piquante surtout. Et le poisson est très bon aussi.

 

Lucien

Moi je préfère le riz gluant que le riz blanc. En plus j’en avais jamais mangé avant.

 

Marcel

Moi aussi J’ADORE le riz gluant. On le roule dans la main et on fait de la pâte à modeler avec !

 

Lilie

L’autre jour au restaurant, toutes les dames m’ont touché les bras et le visage, et après, une que je connaissais pas m’a portée dans ses bras ! Et ce midi, la cuisinière qui fait le riz frit est venue à notre table pour me faire une tresse.

 

Marcel

Ah oui, c’est tout le temps comme ça ici ! C’est comme au Sri, tout le monde recommence à me toucher et me prendre dans les bras, moi ça m’énêêêêrve ça !  🙁
Ou sinon les gens me regardent et ils regardent maman et ils font des signes pour dire qu’on se ressemble, comme ils croient tout le temps que je suis une fille avec mes cheveux longs.  🙁

 

Le Marcass’ sur la plage de Hua Hin. Il faisait très très chaud. On les a forcés à garder leur tee-shirt mais on a été un peu négligents sur la crème solaire…

 

Lucien

Moi je sais pas quoi dire pour mon article parce qu’on fait rien en fait à Krabi. À part jouer avec les cousins et jouer dans la piscine. On est allés à la mer mais ici, contrairement aux autres pays, l’eau est très chaude. Si on plonge la main, ça pique tellement on se brûle. Pourtant dehors je trouve qu’il fait moins chaud qu’à Sydney par exemple.

[Note de maman Ourse : Le Grand Lièvre a oublié mais l’eau était très chaude aussi (35°) à Nilaveli au Sri Lanka.]

 

Marcel

Eh quand même il fait trop chaud quoi ! Quand on marche pour aller manger, on crève de chaud.

 

Lucien

Ah oui c’est vrai ! Quand on marche et qu’il fait trop chaud, je cherche des nouvelles charades dans ma tête. J’en ai trouvé une : mon premier est un animal de la famille de la chèvre, mon deuxième est la neuvième lettre de l’alphabet, mon troisième est l’endroit où l’oiseau dépose ses œufs, et mon tout est le contraire du burqini. Est-ce que vous trouvez ?*

 

Marcel

Moi aussi maintenant je sais inventer des charades ! Et je sais compter jusqu’à douze en anglais, mais surtout jusqu’à seven et après eleven, mais entre seven eleven des fois je me rappelle pas bien…

 

Lilie

Mais moi je t’aide quand tu oublies. 😉

 

Marcel, Lilie, Garance et Lu sur la plage de Nopparat Thara, à Krabi. C’est marée basse, il n’y a pas de fond, donc l’eau est bouillante !

 

Lucien

Counet m’a appris à compter jusqu’à cinq en thaï : 0 sounne, 1 nung, 2 song, 3 sam, 4 sii, 5 haa.
Quand je le dis par cœur et que je montre sur mes doigts en même temps, les Thaïlandais sont contents, ils font des sourires et ils applaudissent et ils me serrent le bras.

C’était super quand on a fait notre SDR avec maman parce qu’après, comme il faisait trop chaud, on est allés acheter un jus de fruits de la passion à la muslim kitchenette où on va tout le temps (le midi et le soir). Le SDR, c’est un nom de code que j’ai inventé pour cacher notre Secret Des Rasés quand on est allés chez le coiffeur que tous les deux maman et moi, et qu’on a dit à tout le monde qu’on allait juste acheter des fruits. 😉
Et la cuisinière de la muslim kitchenette était trop étonnée de voir nos têtes comme ça, et elle a bien aimé notre SDR, alors elle nous a ramenés à la maison avec maman sur son scooter tuk-tuk ! Et le lendemain, comme on vient tous les jours et qu’elle a vu qu’on a bien aimé le scooter tuk-tuk, elle a encore proposé de nous ramener mais avec tous les enfants plusse papa et maman, plusse l’autre fille qui prend la commande et qui parle mieux anglais ! On était neuf en tout !!!

À Krabi, c’est pas des tuk-tuk comme il y a à Bangkok. Ici c’est des scooters tuk-tuk avec des banquettes sur le côté. [Note de maman Ourse : ambiance side-cars, un peu].
Moi j’ai dit qu’on devrait dire tuk-tuk-tuk au lieu de tuk-tuk : comme il y a trois roues c’est plus logique !

 

Lucien : Sur le scooter tuk-tuk de la muslim kitchenette où on va tout le temps pour manger. C’est quand elles nous ont ramenés, j’étais assis sur la banquette entre Garance et Noa. La dame qu’on voit avec le tee-shirt rose, c’est la maman des autres filles, elle est tombée en moto la veille de quand on a pris la photo et son bras droit est cassé.

 

Marcel

Oh ouais c’était trop bien ! Lilie et moi on était carrément sur la moto entre les deux dames ! J’étais content parce que c’est trop long de marcher quand on revient du restaurant le midi, il fait trop chaud, on goutte.

 

Lilie

Moi j’avais jamais vu des tuk-tuk avant, et il y a plein de motos avec des enfants qui sont plus petits que Chouch et qui n’ont pas de casque. Il n’y a pas beaucoup de gens qui mettent un casque. Et aussi il n’y a pas de trottoirs et pas de feux rouges sur les routes. C’est pas du tout comme chez nous !

 

Lilie : C’est dans la rue du restaurant où on va tout le temps. On voit un scooter tuk-tuk avec des enfants en uniforme de l’école dessus, et derrière aussi il y a des motos avec des enfants. Y’a que une dame sur une moto qui a un casque, derrière la grosse voiture noire.

 

 

Lucien, Marcel et Lilie

 

          

 

* Lucien : La réponse de ma charade, c’est le bikini ! J