Goodbye New Zealand !

Photo : Sur la plage des Moeraki Boulders (Nouvelle-Zélande, décembre 2018). J’adore cette photo. Je l’ai prise le lendemain de notre arrivée en pays kiwi, je SAVAIS qu’elle illustrerait mon dernier article…

 
Notes pour trop tard from Nouvelle-Zélande

Note de papa Écureuil

Sept semaines de campervan en mettant bout à bout l’Australie et la Nouvelle-Zélande, c’est parfait pour maîtriser le véhicule mais mon dos me dit que c’est trop ! À dormir sur des coussins pourris en guise de matelas qu’il faut réajuster toute la nuit pour pas se retrouver sur la planche, on se lève de moins en moins droit…

Note de maman Ourse

Parfois les éléments sont plus forts que toi. Tu peux pas lutter. Sometimes you eat the b(e)ar… sometimes the b(e)ar eats you. Alors prends la vague comme elle vient. Si elle te recouvre, c’est que tu as assez d’air en dessous. Ton autre chemin.

 

Toujours sur la plage des Moeraki Boulders, ces rochers en forme de sphères qui mesurent deux mètres de diamètre.

 

Note du Grand Lièvre

Maman, est-ce que au Japon on devra s’attacher [dans l’auto] comme en Australie et en Nouvelle-Zélande ?
Je ne sais pas, on ne va pas conduire au Japon. Mais oui je pense que les enfants doivent être attachés.
Alors moi j’ai remarqué que dans les pays les plus propres et aussi les plus riches, on doit toujours s’attacher.

∼∼∼∼∼
 
Nos meilleurs moments en Nouvelle-Zélande

On n’a pas encore croisé de famille qui voyage. Pas d’autres enfants que les nôtres. Partout où on va, ils n’ont personne d’autre qu’eux trois pour jouer. Sans jouets, sans Lego, sans peluches.
Parfois ils en ont marre les uns des autres, mais le plus souvent ils s’entendent et ils s’aiment.
Ça crée des moments de grâce…

 

   Le Marcass’

1/. Jouer avec Lulu qu’on est des tortues Ninja.

 

Un soir à Hahei. Les garçons s’amusaient tellement bien qu’un autre enfant est arrivé pour les regarder jouer et quand ses parents sont venus le chercher, il ne voulait plus s’en aller !

 

2/. Voir un lion de mer sur la plage alors que papa avait dit que c’était un tronc d’arbre et c’est moi qui l’a vu bouger !

3/. Être tout mouillé par la cascade quand on était sur le bateau dans le Milford Sound.

4/. Faire la saucisse sur la plage enroulé dans la serviette, comme ça j’ai pas du sable qui vient partout sur moi.

5/. Aller dans la piscine des eaux super chaudes comme un jacuzzi sauf qu’il y a pas de bulles. L’eau elle vient des volcans, même sur la plage on a creusé un trou dans le sable avec une pelle, et l’eau qui vient elle est bouillante !

 

Sources chaudes au bord du lac Taupo, dans le Parc National de Tongariro (au centre de l’île du Nord).
∼∼∼∼∼

 

Le Grand Lièvre

1/. À Bluff, quand maman m’a dit les choses de grand pour la petite souris. Et après, le matin de Noël en camping sauvage quand papa m’a dit pour le Père-Noël aussi.

2/. Boire l’eau de la montagne avec maman quand on avait trop soif, moi à cause des chips et maman parce qu’elle avait mangé du Vegemite.

 

Pause à la cascade des Fantail Falls, entre Queenstown et Paringa.

 

3/. Visiter l’aquarium d’Auckland avec papa. J’ai mis mes mains 40 secondes dans l’eau glacée de l’océan Antarctique ! Et j’ai trop aimé dans le tunnel quand les raies manta sont passées au-dessus de nous : on voit leurs yeux et leur bouche tout aplatis et on dirait des fantômes.

4/. Jouer au petit bac dans le camion avec papa et maman et Garance.

5/. L’avant-dernier jour quand on était sur la plage à Hahei, j’ai aimé tout le temps où maman est venue avec moi pour s’allonger dans le sable et où on n’était que tous les deux. Après on a fait un gâteau à étages dans le sable mais on l’a fait à l’envers avec des trous et on a mis des coquillages dedans.

 

Le Grand Lièvre plein de sable sur la plage de Hahei.
∼∼∼∼∼

 

La Petite Souris

1/. Boire l’eau très fraîche du ruisseau qui coule de la montagne.

2/. Faire des câlins avec maman et passer des moments toute seule avec elle, par exemple quand on marche sur la plage ou dans la forêt loin devant ou derrière les garçons.

 

C’est le lac de Te Anau. J’étais malade et j’avais de la fièvre (un peu) ce jour-là, mais avec maman on a marché hyper longtemps autour du lac pour chercher une boulangerie en ville pendant que les garçons et le Pap’ nous attendaient. En fait, on n’a rien trouvé que du pain de mie dans un mini supermarché et on a acheté un gros avocat pour moi parce que je sentais que j’allais rien manger comme quand je suis malade.

 

3/. La journée à Hahei où on est allés deux fois à la plage : le matin et la fin d’après-midi. Le matin j’ai nagé loin avec maman et l’après-midi j’ai fait un grand labyrinthe en sable avec papa et Marce qui était trop bien.

4/. Passer du temps toute seule près des jeux en bois le matin de Noël en camping sauvage.

5/. Fabriquer un feu et ma petite maison préhistorique sur les rochers de la plage où on était quand on a pris le bateau pour aller dans le Parc National Abel Tasman. Avec mon feu, je pouvais préparer à manger et en même temps faire sécher mes affaires au-dessus.

 

C’est le feu que j’ai préparé sur la plage de Medlands, avec la robe de maman qui sèche.
∼∼∼∼∼

 

 Papa Écureuil

1/. La route et les paysages de l’île du Sud. J’aurais pu conduire des heures sur ces routes de montagne, dans des paysages sauvages, à écouter Pink Floyd. Shine on you crazy diamonds.

2/. L’immensité du Milford Sound.

3/. Hobbiton. Parce que John Ronald Reuel lui-même aurait aimé.

 

Le village d’Hobbiton, à Matamata sur l’île du Nord.

 

4/. La forêt de fougères argentées et de lianes, pour rejoindre les Cathedral Caves. L’impression de se retrouver tout d’un coup projeté au Jurassique.

5/. Les oyster catchers, royal spoonbills, et tous les autres oiseaux qu’on voit dans la nature.

Papa Écureuil : Attends mais c’est kiffant de les regarder pêcher ! C’est génial !
[Note de maman Ourse : Ouais il a dit ça. C’est « kiffant » et c’est « génial ».]

 

L’oyster catcher – littéralement attrapeur d’huîtres – a l’œil rouge et le bec long et hyper pointu pour percer les coquillages. Son cri est aussi très particulier (Mickaël vous le fera sur demande, pas besoin de le supplier pour ça).
∼∼∼∼∼

 

Maman Ourse

1/. Découvrir la route magnifique après les fjords en remontant vers le nord de l’île du Sud : le lac Wakatipu, le lac Hawea, le lac Wanaka… Sous un ciel bleu. C’est si beau, les montagnes qui se reflètent dans le lac, la pureté de l’eau, le silence. Pas d’humains, pas de pédalos qui gâchent tout, ni même de canards qui font coin-coin.
Moi les canards j’en ai marre – comme le Marcass’ avec les moutons. Ça va les canards.

 

Le Lac Hawea, entre Queenstown et Paringa.

 

2/. Nager dans la mer (froide !) à Hahei Beach où on a vu les dauphins depuis la plage, et après le p’tit Lu m’a appris à m’allonger dans le sable complètement, sans serviette en dessous, la tête enfoncée aussi, et bouger les bras et les jambes en même temps pour laisser son empreinte.
Quand on le voit faire ça de l’extérieur, c’est incompréhensible. On se dit : mais POURQUOI il fait ça ?? Il se met du sable partout, il en a jusque dans les oreilles, ça colle à la crème solaire, après c’est hyper chiant à rincer, etc.

Mais quand on oublie tout ça et qu’on essaye, c’est super !

Le sable est doux et chaud, les bruits sont étouffés, le vent fait comme une caresse. J’ai adoré. 

3/. Baigner mes pieds, mes mains, mon visage, ma nuque dans le torrent des Fontain Falls. Il faisait si chaud, j’aurais aimé me baigner toute dans l’eau glacée. Mais boire cette eau pure à pleines mains, déjà c’était bon.

 4/. Regarder papa Écureuil réparer la tong de Chouch avec un bout de métal qu’il a pris dans une pince à linge (il en restait plus que onze quand on a rendu le campervan). J’adore voir ça.

5/. Sortir des grottes de vers luisants à Te Anau et découvrir un immense arc-en-ciel ENTIER au-dessus des montagnes.

 

Photo prise par la Petite Souris avec le mode miroir de son appareil photo. Qui vous évoque forcément une pochette d’album bien connu (et si non, il est plus que temps de remédier à ça. Show me right now !).

 

 

Thank you New Zealand.

Merci pour les montagnes, les moutons, les horribles piqûres de sandflies qui grattent à mort, les nuits en camping sauvage, et le reste…

 

*****

 

Et vous, êtes-vous déjà allé(e) en Nouvelle-Zélande ?
Quels sont vos meilleurs souvenirs ?