Le jour de la marmotte

Photo : Nugget Point, sur l’île du Sud (Nouvelle-Zélande, décembre 2018).

 

Par Papa Écureuil.

 

Aujourd’hui dimanche 30 décembre, nous arrivons au terme de notre road trip néo-zélandais. Nous avons rendu notre camtouche (comme nous appelons notre camping-car affectueusement) au loueur ce matin et nous prenons l’avion de 17h direction la Polynésie Française.
Nous atterrirons à Papeete vers 22h40 heure locale le… samedi 29 décembre !

Et oui, nous étions 12h devant la France en Nouvelle-Zélande et nous allons nous retrouver 11h derrière la France depuis Papeete car la Polynésie Française se situe à la fin du cycle des fuseaux horaires.

Il n’y a qu’une heure de différence entre les deux zones mais sur deux jours différents.

Concrètement, une entreprise en Nouvelle-Zélande qui veut en appeler une autre en Polynésie ne doit pas le faire le lundi sous peine de devoir laisser un message sur le répondeur de son interlocuteur qu’elle aura appelé la veille le dimanche.

Comme Bill Murray dans Un jour sans fin, nous nous apprêtons donc à revivre notre dimanche 30 décembre 2018. Bon, je crois que je n’aurai pas à séduire Andie McDowell pour casser le cycle de la malédiction qui s’effacera d’elle-même, mais je serai bien content de profiter de ce deuxième dimanche à Papeete plutôt que celui vécu à Auckland qui nous a vu nettoyer le camping-car, le ramener au loueur et globalement passer cinq heures à l’aéroport à attendre notre vol.

 

Nous allons donc être parmi les derniers à vivre et fêter le passage à cette nouvelle année 2019

 

 Mickaël

 

 

P.S. : Bon, et comme la loi de Lavoisier semble s’appliquer à la logique des fuseaux horaires, cette journée que l’on gagne, nous la perdrons quand nous repartirons vers l’Ouest. Il y aura une journée du mois de janvier que nous ne vivrons jamais… Le compte est bon.

 

*****

 

Et vous, avez-vous déjà été déboussolés par le temps ?

 

 

MESSAGE IMPORTANT

Youhouou ! Nous avons nos 100 abonnés à la newsletter de Let’s go avant le 1er janvier !
Merci au jour de la marmotte et à Laetitia, notre centième abonnée !

Laetitia, je vous envoie par mail perso une capture d’écran avec votre nom et votre adresse mail qui apparaissent à la centième ligne. 😉
Et la surprise promise (dont je n’ai pas encore idée) viendra…

MERCI à tous les abonnés, c’est bon de savoir que vous nous suivez.