Moo-Moorea !

Photo : Les garçons sur la plage à Moorea (Polynésie, janvier 2019).

 

 Par le Marcass’.

 

 

C’est super ici, à Moorea ! C’est une île juste à côté de Tahiti. On a pris l’avion pour venir ici et on n’a même pas sorti de jeux parce que le vol a duré que 7 minutes !!!

Moi je dis Moo-Moorea parce qu’ici ils disent tout le temps les mots deux fois, comme pour dire au revoir ils disent nana. Ou le truc trop bon là, qu’on a mangé le matin à Tahiti, c’est firi-firi. Et il y a Bora-Bora qui est une autre île, fafa les épinards, et mahi-mahi qui est du poisson !

C’est comme à Bali quand on disait terima kasih pour dire merci, et après les gens ils répondaient toujours : saamaa-saamaa !

Dans la première maison où on est allés, j’ai dormi dehors sous la moustiquaire avec Garance et Lulu, et c’était ma première fois. Mais on pouvait pas dormir à cause des coqs et des chiens qui font que de crier et d’aboyer, et la deuxième nuit on a vu un énorme cafard sur la moustiquaire qui essayait de rentrer pour venir sur nous, alors on voulait plus rester là, et c’est papa et maman qui ont dormi dehors et nous on a dormi dans le lit dedans.

 

Là c’est dans la deuxième maison à Moo-Moorea où c’était mieux. Je suis dans le hamac entre les cocotiers et on voit mes tongs d’avant qu’on a achetées au Sri Lanka, avec celle qui s’est cassée on voit qu’elle est cassée. (Au premier plan, un tiki femme.)

 

À Moo-Moorea, on a pris le bateau et on s’est baignés dans l’eau avec les raies manta et les requins à pointe noire.
J’avais déjà vu des raies en Australie, comme celle qui était passée entre mes jambes, mais ici elles sont encore plus grandes et je les ai caressées sur le dos. C’est tout doux et un peu glissant. Mais il faut pas les caresser sur leur ventre là où c’est tout blanc parce que elles aiment pas.

Après moi j’en avais marre d’être sur le bateau, c’était trop long.
Mais juste quand on allait rentrer, on a vu des dauphins qui sautaient dans l’eau ! C’était la première fois que j’en voyais tout près et ils nageaient super vite, j’aurais trop aimé les caresser…

 

Lulu il a eu peur des raies comme elles sont géantes mais moi j’ai pas eu peur !

 

Le problème ici, c’est qu’il faut faire très attention au poisson-pierre parce qu’il y a un enfant français qui est mort il y a pas longtemps à Moo-Moorea parce qu’il a marché sur un poisson-pierre sans faire exprès.
Au début on mettait nos chaussures pour aller dans l’eau mais la dame de la nouvelle maison a dit qu’il y a pas de poisson-pierre sur la plage où on est, alors maintenant on va pieds nus dans l’eau.

Moi j’ai marché pendant deux jours pieds nus avec une seule tong parce que mon autre tong était encore plus cassée qu’avant et le Pap’ a mis une corde mais ça me faisait trop mal, alors hier je suis parti tout seul avec le Pap’ pour retirer des sous et il m’a acheté des nouvelles tongs qui sont EXACTEMENT les mêmes tongs que lui sauf qu’elles sont en petit comme je suis plus petit.

 

C’est mes nouvelles tongs à côté de celles du Pap’. Et il m’a donné une pièce qui est un franc polynésien et qui est que pour moi !

 

Et après, juste quand on est rentrés d’acheter mes nouvelles tongs, maman a dit que Lulu a perdu ses tongs.
Le Pap’ a cru que c’était une blague, comme on venait juste de revenir d’acheter mes tongs, mais on a cherché partout les tongs de Lulu et on les a jamais trouvées. Il les a laissées dans le sable et elles sont parties dans la mer maintenant c’est sûr !

 

Marcel