De Charybde en Scylla en Typhon

Photo : Ça c’était à la fête du chocolat dans notre ville, avant qu’il y ait le virus. Papa et maman nous ont acheté des brochettes de chamallows qu’on trempait dans du chocolat fondu : c’était trop bon ! (février 2020).

 

Par le Grand Lièvre (8 ans, CE2).

 

 

 

Dans Sardines de l’espace (si vous connaissez pas c’est trop bien pour commencer à lire de la bd, c’est trop marrant ! Y’a même un personnage qui s’appelle P’tit Lulu comme moi 😉 ), dans Sardines de l’espace, pour dire que c’est de pire en pire, ils disent : « ça va de carie en syllabe ».
C’est pour faire une blague parce que la vraie expression c’est : de Charybde en Scylla ! Parce que Charybde et Scylla, c’est des monstres dans le voyage d’Ulysse.
Mais moi, avec le livre que j’ai eu à Noël sur la mythologie grecque qui s’appelle Le Fil d’Ariane, j’ai pensé que si c’est vraiment très grave ce qui se passe, on devrait plutôt dire : de Charybde en Scylla en Typhon, parce que Typhon il est plus gros que Scylla, donc c’est le pire qui peut arriver !!!

Et là avec le coronavirus, on devrait dire : au début c’était Charybde quand les écoles ont fermé, après c’était Scylla quand tous les restaurants et même le café de Marlène ont été obligés de fermer, et maintenant c’est Typhon comme on ne peut même plus sortir de la maison (à part pour aller acheter du PQ !!!).

Alors tout va de Charybde en Scylla en Typhon !!!

En plus la piscine aussi est fermée, et donc maman et moi on n’a plus le samedi matin tous les deux à la maison pour que je lui fasse écouter des musiques qu’elle connaît pas, comme Kendji Girac ou L’Algérino.
Et on n’a même plus le droit d’aller boire un café chez Marlène !  🙁

 

Ça c’est moi devant la boutique de Marlène, quand c’était les samedis matins d’avant et que j’allais avec maman acheter des fruits et boire un café chez Marlène pendant que Papa, Marcel et Garance allaient à la piscine. Mes préférées pommes c’est les Ariane, comme dans la mythologie la fille qui a donné le fil à Thésée pour trouver son chemin dans le labyrinthe.

 

Mais après, maman a dit qu’on peut être tous les deux un autre jour que le samedi matin, si elle va pas courir et que papa est en télétravail en haut. Elle peut obliger Garance et Marce à aller en bas dans notre chambre, et nous on reste dans le salon et la cuisine et on peut faire notre secret de café et de musique.

On a fait plein de parties de Mastermind aussi, et j’aime bien parce que en même temps qu’on joue on met que les chansons que j’aime bien sur l’ordi, comme Kendji Girac.

 

Piste audio : Kendji Girac, Pour oublier, album « Amigo », 2018.

 

C’est une chanson qui dit que c’est bien de faire la fête quand on peut. C’est quand il dit :

On ira faire la fête
On ira faire les rois
Pour se vider la tête
Tout oublier tu vois

Nous, toutes les fêtes qu’on avait prévu de faire avec nos amis ont été annulées, et aujourd’hui c’est l’anniversaire de maman et de son copain Fabien, et on peut même pas faire une fête à cause du coronavirus. On dirait que ça va vraiment de Charybde en Scylla en Typhon…

J’ai inventé une charade pour deviner à cause de quoi on peut pas faire la fête et inviter nos amis.

Mon premier est un gros mot qui insulte quelqu’un (comme idiot).
Mon second est le féminin de fin.
Mon troisième est quand on dit un mensonge.
Mon tout est ce qu’on doit faire en état de crise…

 

On a écouté le discours de M’sieur Macron quand il a dit que maintenant on n’a plus le droit de sortir sauf pour courir et aller faire des courses (acheter du PQ !!!), ou travailler si on est obligés. Il a dit qu’il y a plein de gens qui paniquent à cause du virus.
Je suis content que papa et maman ne paniquent pas, sinon moi aussi je paniquerais alors que là j’ai pas peur. Je vais jouer dehors quand j’en ai marre d’être dans la maison.

 

C’est dehors sur la terrasse (mars 2020).

 

Ce que j’aime pas avec le confinement, c’est qu’on doit rester chez nous. On peut pas aller dans la rue, à la bibliothèque, ou voir des amis. Encore nous on a de la chance d’avoir un jardin, mais les gens qui habitent dans un appartement je ne sais pas comment ils font.

Il y a un truc bien quand y’a pas école, c’est que je peux me réveiller plus tard le matin et relire tous les Calvin et Hobbes. Hier quand je me suis levé, il était 10h20 !

J’adore Calvin et Hobbes, c’est trop rigolo ! Surtout Calvin, il veut tout le temps jouer !  😉

Mais même si on va pas à l’école, c’est pas quand même les vacances : la maîtresse envoie tout le travail par mail. Et tous les après-midis, sauf le week-end et le mercredi, de 14h à 16h on fait le travail pour l’école.
Je commence toujours par la dictée parce que c’est ce que j’aime le moins. Et après je finis par les maths parce que je préfère ça.

C’est maman qui me fait travailler et le Pap’ s’occupe de Garance et Marce. En fait y’a que moi qui veux bien travailler avec maman sinon avec Garance et Marce elle s’énerve trop,  et eux ils veulent que faire avec le Pap’ !

 

C’est le tableau où j’écris ma dictée mais maintenant le Pap’ a dit que je dois faire dans mon cahier d’école à distance.

 

J’ai hâte qu’on soit demain, parce que demain c’est mercredi et il y a quatre choses bien :

1/. J’aurai pas de travail d’école, parce que même si la maîtresse envoie quand même des mails, elle a dit que le travail du mercredi c’est seulement si on veut ;

2/. J’aurai fini avec mon article du blog (et j’aime pas le faire parce que c’est trop long et ça prend trop de temps) ;

3/. J’aurai un Stimorol (comme on a le droit d’avoir un chewing-gum le mercredi et le week-end) ;

4/. Et surtout, j’aurai le droit de faire DES JEUX VIDÉO parce qu’on a aussi le droit le mercredi et le week-end !  🙂 🙂 🙂

 

Lucien

 

 

*****

 

L’invitation de Maman Ourse

Si vos enfants ont envie de parler de leur expérience du confinement, vous pouvez leur proposer d’écrire un commentaire sous cet article.
(Et ça compte comme une production d’écrit dans les devoirs !)

 Ils peuvent aussi nous faire partager leurs goûts musicaux et nourrir ainsi un samedi matin de Lulu et moi, qui n’est plus un samedi mais encore un matin.

 

Clip vidéo : Jean-Jacques Goldman, Encore un matin, album « Positif », 1984.

 

Lucien est toujours fan de Goldman, moi aussi, et bientôt, lui et moi on aura la même coupe de cheveux que Jean-Jacques 1984… ou pire !!!

 

 

De toute façon il y a un revival années 80 alors…