C’est quoi, le centre ?

Photo : Le Marcass’ et le Grand Lièvre, ce week-end dans le parc du château de la petite ville où on habite (octobre 2019).

 

C’est bientôt les vacances de la Toussaint. Les babi vont retrouver leurs cousins chez mounette pendant une semaine. Ils se réjouissent à l’avance et trépignent d’impatience…

Et la deuxième semaine, eh ben la deuxième semaine ils seront là, à la maison. Ils trépignent moins. Moi je réfléchis à un programme de survie.Je leur propose donc, à tout hasard, l’idée de passer un à deux jours au centre de loisirs.

Le Grand Lièvre demande :
– C’est quoi le centre de loisirs ?

Il y est déjà allé pourtant. Avant. Avant de passer un an en voyage au bout du monde en famille. Mais c’est le problème de la mémoire. Chez les gauchers.

La Petite Souris se souvient, elle. (Elle est droitière et elle mange des amandes tous les matins.)

– Bah le centre, c’est avec les animateurs de la cantine. On retrouve des copains et des copines et on fait des activités. Ou des fois des sorties, comme par exemple en forêt.

Ah ouais. En fait c’est comme l’école sauf que c’est pas l’école !

 

Voilà… Devant ce manque flagrant d’enthousiasme, il n’y aura finalement pas de centre pendant les vacances. Je suis à la maison, je fais le job.
Tous les matins, après un café (ou deux, et je remercie mon foie de continuer à faire le job aussi pour moi), je réponds à la question :
– On va faire quoi aujourd’hui ?

 

Le Marcass’ est équipé, il ne veut pas raser sa tignasse comme tant d’autres dans sa classe.

 

Le Marcass’ a déclaré qu’il voudra jamais aller au centre. Déjà qu’à l’école il a attrapé des poux. Nan mais… DES POUX !!!

C’est la première fois que les poux entrent chez nous. J’ai pété un plomb. Direct j’ai sorti la tondeuse, j’ai dit on y passera tous, et toi aussi Chouch, c’est fini Kurt Cobain !

Mais Papa Écureuil est intervenu, avec sa grande cape de sauveur de cheveux. Il a dit quelque chose comme :
Whôô whôô ! On peut essayer de soigner et de réparer avant de tout jeter ?

Mais moi, une fois qu’il m’est apparu ce que je ne voulais pas voir avant, je ne peux plus faire comme si je ne l’avais pas vu.
Et le Marcass’ non plus.
Je préfère le voyage que la maison, il a dit ce week-end.

C’est venu de nulle part, alors qu’il adore l’école, Nathalie et sa maîtresse plus que tout. On ne parlait même pas des poux.

Moi je préfère la magie aussi. Courir plutôt que tomber.

 

Avec Lulu, même si on n’est pas tombés, on s’allonge par terre dans le parc où il y a plein de cacas d’oies et on regarde en haut des arbres dans le ciel. « Maman, toi t’arrives à penser à rien ? C’est impossible parce que même si tu crois que tu penses à rien, en fait tu penses à penser à rien ! ». C’est vrai. C’est super dur.

 

*****

 

Et vous les poux, ils rentrent chez vous ?

Ou jamais de la vie, vous déposez soigneusement une goutte d’huile essentielle de lavande fine derrière chaque oreille tous les matins et vous croyez que ça va vous protéger toujours ?
(Je ne me moque pas, moi aussi je croyais. Pitain.)