Mon plaisir de mangue

Photo : Les mangues qu’on a achetées dans une ferme au bord de la route près de Burnett Heads (Australie, janvier 2019).
Elles sont tellement énormes qu’avec une seule mangue on remplit une assiette creuse entière !

 Par la Petite Souris.

 

J’ai adoré la Polynésie, sauf la fin à Tikehau. La plage et tout c’était beau, mais moi je m’inquiétais trop pour Lulu quand il a été malade. Je m’inquiète tout le temps pour Lulu, depuis quand il était bébé et qu’il était resté à l’hôpital. J’étais petite mais je m’en souviens très bien, c’est mounette qui m’avait gardée.
Et aussi après, quand je suis rentrée au CP dans l’autre école et que Lu est resté tout seul à la maternelle en moyenne section (comme Marcel était Continuer la lecture de « Mon plaisir de mangue »

Back to Australia

Photo : Au début de la Coastal Walk, dans le Noosa National Park (Australie, janvier 2019).

 

Notre road trip en campervan sur la côte nord-est de l’Australie.

ΞΞΞΞΞ

 

Nous avons quitté la Polynésie sous un jour qui disparaît, pfft envolé, pris trois avions dans la même journée sans bien savoir si on était encore lundi 21 janvier ou déjà mardi 22, et encaissé un bon décalage horaire dans la face. On est éclatés.

But on the Australian road again !
On retrouve le gros camion, la conduite à gauche (mais pas trop) et les longues distances. C’est easy de conduire le campervan pour nous maintenant. Et ça fait drôle d’ailleurs, sentir quelque chose de familier alors que, autrement, Continuer la lecture de « Back to Australia »

Sixième arrêt : Australie

Photo : En arrivant au campement de Burnett Heads, à 400 km au nord de Brisbane (Australie, janvier 2019).

 

Oui, nous sommes de retour en Australie ! Après la côte sud-est de Sydney à Adélaïde, nous remontons cette fois la côte est vers le nord, de Brisbane à Cairns.

Aujourd’hui, 26 janvier, c’est l’Australia Day, la fête nationale.
Elle commémore l’arrivée de la première flotte européenne à Sydney à la fin du XVIIIe siècle et la proclamation de la souveraineté britannique. Évidemment, la date est controversée par une partie de la population, en particulier par les Aborigènes, qui parlent plutôt, eux, d’Invasion Day

En attendant mon prochain article, je propose de vous rafraîchir la mémoire avec quelques informations de base sur le pays Continuer la lecture de « Sixième arrêt : Australie »

Nana Polynesia !

Photo : Escale de vingt minutes à Bora-Bora, l’île des lunes de miel. Où je n’ai pas voulu aller parce que c’est que des resorts de luxe et c’est une île que de tourisme, mais, comme a dit l’une des deux filles du couple avec qui on partageait l’escale depuis Tahaa : on comprend pourquoi ! Et encore, il pleuvait ce jour-là et le ciel était couvert… (Polynésie, janvier 2019).

Au revoir Tahiti !

 
Notes pour trop tard from Polynésie

Note n°1

Ce qu’on rêve N’EST PAS la réalité. Les photos sont trompeuses.
Les atolls perdus au fin fond du Pacifique, oui c’est beau, la mer est turquoise et le sable rose, mais vivre là-bas, c’est autre chose. Il n’y a pas que la mer et le sable. Enfin si, justement, et c’est le problème. Mais bref, le peu que j’en ai vécu, une semaine sur l’atoll de Tikehau, a remis en perspective mon rêve du dimanche soir de partir sur une île déserte. Continuer la lecture de « Nana Polynesia ! »

Polynésie façon guide

Photo : Snorkeling au jardin de corail de Moorea (Polynésie, janvier 2019).

  

  • Période : 30 décembre 2018 – 21 janvier 2019 (3 semaines).
  • Âge des babi : 5, 7 et 9 ans.
  • Transport pour y aller : 4h35 de vol depuis Auckland (Nouvelle-Zélande) jusqu’à Papeete (Tahiti).
  • Décalage horaire : – 12 h l’été, – 11h l’hiver.
  • Transport sur place : à pied, en bateau.
  • Hébergement : à part la nuit du 31 décembre 2018 au 1er janvier 2019 dans un hôtel de luxe un peu par hasard à Papeete, nos hébergements ont consisté selon les îles en pensions de famille ou logements Airbnb.
    Non, non, pas de fare (bungalows) sur pilotis ancrés dans le lagon à la Bora-Bora love to love style…

Continuer la lecture de « Polynésie façon guide »