La petite souris du Marcass’

Photo : La dentition parfaite du Marcass’ hier en fin de journée, avant que sa première incisive ne tombe… (avril 2020).

 

La vie est remplie de facéties. Et notre confinement d’histoires de dents (bien plus que huit par bouche et pas de molaires broyées à déplorer).

Alors que je publiais pile hier et ici même, un article sur la petite souris de la Petite Souris, le Marcass’ a ENFIN perdu sa première dent de lait. Une incisive du bas comme il se doit.

 

Je vais la mettre sous mon oreiller, comme ça moi aussi la petite souris va m’apporter 2 €.

 Le « aussi » faisant directement référence à la généreuse donation de la petite souris qui est donc passée prendre la dent de lait de notre Petite Souris à nous la nuit d’avant cette nuit. J’espère que vous suivez. Laquelle Petite Souris, la nôtre, réagit immédiatement :

– Nan mais Marce, moi j’ai eu 2 € parce que c’était une grosse molaire ! Et que je me brosse bien les dents donc elle était très propre. Toi tu te laves même plus les dents le matin depuis qu’on est en confinement, et le soir tu craches tout le dentifrice alors que t’as même pas commencé à brosser. Franchement, tu devrais être content si la petite souris te lâche 10 centimes pour ta première dent !

 – Quoi ?? 10 centimes ??? Mais elle est belle, ma dent ! Elle est toute petite en plus, c’est rare… surtout quand on a six ans, et presque sept ans même. Moi je suis sûr que je vais avoir 2 € pour ma belle dent !

 

La première dent de lait tombée du Marcass’, à presque sept ans… Il l’a déposée soigneusement dans une enveloppe de sa fabrication sous son oreiller. Et la pièce de 1 centime sur la photo n’est pas ce que la petite souris a apporté en échange (sinon elle aurait pécho la dent), c’est l’idée de Papa Écureuil pour montrer à quel point cette incisive est minuscule… Elle mesure la moitié de la hauteur du 1 sur la pièce de 1 centime !

 

Moi je suis sûr que je vais avoir 2 € pour ma belle dent !

 Il y a des êtres humains qui n’ont aucun doute, jamais, qu’ils obtiendront ce qu’ils désirent.
Et, souvent, ils obtiennent.

Vous savez ce que Ford a dit ? Ford Henry, celui qui, un jour de 1913, s’est dit : tiens, mais c’est chanmé cette idée de chaîne dans les abattoirs pour dépecer une vache à toute vitesse ! Et si je faisais la même, MAIS À L’ENVERS, pour monter mes autos ?
Eh bien ce Henry Ford-là a dit :

« Il y a des gens qui disent qu’ils peuvent ; d’autres qu’ils ne peuvent pas. En général, ils ont tous raison. »

Je trouve que c’est très puissant.

Mais je sais déjà, au moment où j’écris, que la petite souris de cette nuit n’aura pas 2 € pour cette belle et rare première incisive de marcass’ parce que les gens qui obtiennent toujours tout ce qu’ils veulent me font chier je pense qu’il faut apprendre à tomber quand on est petit pour chercher comment se relever sans se faire plus mal. C’est plus facile parce qu’on a alors moins de hauteur à remonter que si on a toujours tout obtenu.

Un jour, un sanglier devenu grand et fort mais j’espère moins égocentré me remerciera.

 

Le Marcass’ en pyj’ pyj’ avant de glisser sa dent dans son enveloppe artisanale. Notez les cheveux mouillés. Ils témoignent du fait que, de temps en temps, les garçons se douchent chez nous !

 

*****

 

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1/. À la fin de chaque article, sous l’encadré qui vous dit « Participer à la discussion », cliquez sur le D blanc dans une bulle bleue (D pour Disqus).

2/. Une nouvelle fenêtre s’ouvre : cliquez sur « Besoin d’un compte ». Remplissez les trois rectangles avec votre nom, votre adresse mail et un mot de passe, cochez « je ne suis pas un robot » et les trois petites cases « I agree », cliquez sur « sign up » (ou « connexion », ça dépend des fois), et voilà !

La prochaine fois, vous n’aurez plus qu’à renseigner votre mail et votre mot de passe avant d’écrire votre commentaire sur Disqus, ce sera encore plus facile !