En confinement : j’ai 9 ans !

Photo : C’est quand j’ai fait un bras de fer avec maman et qu’on n’en pouvait plus de nos coupes. On a dit : celui qui perd au bras de fer, c’est son tour d’aller supplier le Pap’ de nous raser la tête ! (avril 2020).

 

Par le Grand Lièvre (9 ans, CE2).

 

 

 

J’ai beaucoup aimé mon anniversaire de confinement.

J’ai eu de la chance que cette année le 25 avril ça tombe un samedi parce que, tous les samedis depuis le confinement, on mange le soir devant un film sur la petite table du salon. Donc là comme c’était mon anniversaire c’est moi qui ai choisi le film, et j’ai choisi Astérix et Obélix mission Cléopâtre parce que j’aime bien l’acteur qui joue Numérobis. Je l’avais déjà vu dans Sur la piste du Marsupilami, il s’appelle Jamel Debbouze.
Et ce qui est extraordinaire, c’est que j’ai choisi le film AVANT d’ouvrir mes cadeaux le soir, et mes cadeaux c’était les trois albums d’Astérix que j’ai pas !!!

Et il y a encore une chose étonnante, c’est que grâce à mounette, j’ai appris que Uderzo, celui qui dessine tous les Astérix et Obélix, il est aussi né Continuer la lecture de « En confinement : j’ai 9 ans ! »

Il y a un an… au Vietnam

Photo : Dans la baie de Bai Tu Long (Vietnam, mai 2019).

 

Chaque mois, je change la photo de la bannière du blog.
Fin avril, vous découvrez une nouvelle photo de notre voyage au Vietnam il y a un an, en avril-mai 2019.

Pour celles et ceux qui ont rejoint le blog en cours de route, ou qui n’ont pas trouvé le temps l’année dernière de lire tous les articles, le moment est venu de se rattraper !
(Merci de me signaler si vous tombez sur des liens cassés ou des vidéos dont le contenu a été supprimé.) Continuer la lecture de « Il y a un an… au Vietnam »

La petite souris du Marcass’

Photo : La dentition parfaite du Marcass’ hier en fin de journée, avant que sa première incisive ne tombe… (avril 2020).

 

La vie est remplie de facéties. Et notre confinement d’histoires de dents (bien plus que huit par bouche et pas de molaires broyées à déplorer).

Alors que je publiais pile hier et ici même, un article sur la petite souris de la Petite Souris, le Marcass’ a ENFIN perdu sa première dent de lait. Une incisive du bas comme il se doit.

 

Je vais la mettre sous mon oreiller, comme ça moi aussi la petite souris va m’apporter 2 €.

 Le « aussi » faisant directement référence à la généreuse donation de la petite souris qui est donc passée prendre la dent de lait de notre Petite Souris à nous la nuit d’avant cette nuit. J’espère que vous suivez. Laquelle Petite Souris, la nôtre, réagit immédiatement : Continuer la lecture de « La petite souris du Marcass’ »

La petite souris de la Petite Souris

Photo : La dent de la Petite Souris, bien en évidence sur le canapé sous son lit… (avril 2020).

 

Hier, la Petite Souris (11 ans) a ENCORE perdu une dent.
Je ne comprends pas, avec toutes les dents qu’elle perd sans cesse depuis huit dents ans (elle a commencé jeune), je crois qu’elle devrait en avoir plusse qui repoussent dans sa bouche que tous les enfants de sa classe réunis. Enfin.

Donc hier soir, alors que nous nous apprêtons Papa Écureuil et moi, enfin tranquilles dans le salon, à chacun nous plonger dans les BD que nous nous sommes offertes mutuellement pour nos anniversaires respectifs, Garance remonte l’escalier et nous lance depuis la cuisine : Continuer la lecture de « La petite souris de la Petite Souris »

En confinement : j’aime bien parce que…

Photo : La carte d’anniversaire de Gork du Grand Lièvre pour son papa (avril 2020).

 

Aujourd’hui c’est l’anniversaire de Papa Écureuil. De la Reine d’Angleterre. Et de Tristan. Qui a 41 ans (Papa Écureuil, pas Tristan. Pas la Reine non plus, non).

Après celui de la Petite Souris et le mien, c’est notre troisième anniversaire en confinement. Nous savons que nous fêterons également les deux prochains en confinement. Les deux prochains de notre famille je veux dire, pas ceux des deux prochaines années. Enfin j’espère. Sinon on va tous finir par s’entretuer, crois-moi…
Mais stop ! Pour l’anniversaire de Papa Écureuil, j’ai pensé qu’au lieu de ressasser ce qui nous est interdit et qui nous rend dingues, nous pourrions chacun faire partager aux autres quelque chose que nous aimons dans le confinement. Quelque chose de positif qui nous aide à accepter Continuer la lecture de « En confinement : j’aime bien parce que… »