Londres façon guide

 

  • Période : 26-29 octobre 2017
  • Âge des babi : 4, 6 et 8 ans
  • Transport : Eurostar pour le Paris-Londres, puis transports en commun sur place.
    La Oyster Card est très pratique et valable dans tous les transports en commun.
    Et un des gros avantages de Londres par rapport à Paris, c’est que les bus et les métros sont gratuits jusqu’à 11 ans !
  • Hébergement : dans le quartier de Notting Hill.
    Encore cosmopolite, bien que en voie de boboïsation galopante (mais l’avantage, du coup, c’est qu’il y a plein de chouettes restos).
 
Nos pérégrinations

Jour 1

Arrivée à Londres en toute fin d’après-midi.
Installation dans un appart de location à Notting Hill.

Jour 2

Balade en bus rouge de Trafalgar Square à Tower of London et Tower Bridge.
Longue marche sur Queen’s Walk jusqu’au bout : The Shard, Borough Market, London Eye, Westminster Bridge, Big Ben & the Houses of Parliament, Westminster Abbey…
Retour par Saint James’s Park, Piccadilly Circus et Chinatown.

Jour 3

Retour vers le passé à Saint John’s Wood (et Abbey Road).
Longue marche sur les berges du Regent’s Canal, en passant par Regent’s Park, jusqu’à Camden Town.
Tour sur la London Eye.

Jour 4

Relève de la Garde à Buckingham Palace.
Retour à pied par Green Park, Hyde Park, Kensington Gardens…
Et back to Paris, Gare-du-Nord.

 

Nos meilleurs restos

Dans le quartier de Notting Hill

Ottolenghi Notting Hill
63 Ledbury Road, M° Notting Hill Gate.
Pour petit-déjeuner, déjeuner, ou prendre à emporter.
Une très très bonne adresse, et clairement les meilleurs scones que le Marcass’ et moi on ait mangé à Londres ! Les gâteaux ont l’air terribles (surtout le cheese-cake) mais un peu trop lourds pour le matin donc on n’a pas goûté – et maintenant je le regrette…
Côté petit-déjeuner, le choix est difficile entre les scones, muffins, cookies et autres granola bars car tout est frais et tout a l’air délicieux.
(Il y a aussi des croissants et des pains au chocolat mais bon, c’est quand même dommage de traverser la Manche pour un croissant. Restez plutôt à Paris et jetez un œil ici !)
À noter que le cappuccino peut être dairy free, au lait d’amande ou de soja, et ça c’est cool.
Côté salé, les salades véganes sont super (mais il y a aussi de la viande pour ceux qui veulent) : on choisit ce qu’on veut mettre dans sa boîte à emporter, petite ou grande, et on paye au poids.
J’ai adoré les aubergines au tahini, et les arancini de pumpkin, un peu moins les patates douces.

*****

Gail’s Bakery
138, Portobello Road, M° Notting Hill Gate.
Pour petit-déjeuner, déjeuner, ou prendre à emporter.
Une très bonne adresse, qui fait aussi boulangerie avec toutes sortes de pain (dont sans gluten).
On a toujours pris à emporter, mais si on avait eu plus de temps, j’aurais aimé goûter un porridge ou un granola sur place.
Plusieurs sortes de scones (le nature et le raisins secs sont clairement les meilleurs), muffins et cookies très bons, rolls et brioches aussi.
Seul le kugelhopf n’est pas terrible (en même temps, goûter un kugelhopf à Londres, c’était pas super malin…).
D’où aller en Alsace pour un kugelhopf et rester à Paris pour un croissant, retour au paragraphe précédent.
Côté salé, ils proposent des feuilletés (la Petite Souris a adoré le épinards / feta), des roulés et des quiches (le Grand Lièvre a bien aimé celle au bacon).

L’œil de la Petite Souris :
« J’ai bien aimé épinards / feta, c’est vrai, mais c’était quand même beaucoup moins bon que la spanakopita dans le restaurant* qu’on aimait trop au bord de l’eau à Vathi ! »
* Le Tsikali, à Vathi, île de Sifnos dans les Cyclades de l’Ouest (Grèce, août 2016).

*****

Granger & Co
175, Westbourne Grove, M° Notting Hill Gate.
Pour petit-déjeuner.
Salon de thé très réputé pour le petit-déjeuner dans le quartier (et pas seulement, les gens les bobos viennent carrément en taxi juste pour se faire déposer devant chez Granger !) .
Il y a la queue dehors en permanence…
On est arrivés à 8h30, grâce au décalage horaire qui a permis qu’on se saque un peu plus tôt, et on a attendu une demi-heure pour rentrer, mais c’était top !
Les babi ont adoré manger des œufs et des pancakes, avec du jus d’orange fraîchement pressé pour eux.
La carte propose gâteaux maison type muffins (mais pas de scones, chouch et moi on a couiné), toasts, porridges, mueslis, pancakes genre un peu soufflés hyper bons, mais aussi des œufs (coque, brouillés, pochés, mollets, au plat…) et des assiettes complètes salées avec légumes et protéines animales et végétales.
C’est le genre d’endroit où vous allez évidemment trouver tous les ingrédients superstars des dernières modes alimentaires : chou kale, graines de chia, baies de goji, cacao cru, poils de cul
Le lait d’amande est fait maison (et bon), et il y a aussi toutes sortes de thés et de green smoothies (et de chaï latte aussi, oui oui, même au curcuma si vous insistez un peu).
Mais le truc le plus important, surtout ici à Londres, le truc qui vaut qu’on se tape 40 minutes de queue entre deux groupes de hipsters, c’est que LE CAFE EST BON ! 

*****

Dans le quartier de Southwark

Borough Market
LE marché d’alimentation pour acheter frais et local, ou manger sur place.
Plein de stands différents pour toutes sortes de plats : indien, éthiopien, thaï, végane…
Vraiment super, Papa Écureuil et moi étions comme des fous ! Nous aurions aimé y passer bien plus de temps, mais les babi étaient en bad trip, à penser ne pas aimer tout ce qu’on leur proposait.
Et puis c’est vrai qu’il y a la queue partout, à tous les stands, et du temps d’attente même en semaine, donc avec les babi, c’est pas idéal.

 

*****

 

Et vous, quelles sont les bonnes adresses londoniennes que vous aimeriez partager ?