Dans les onsen

Photo : Le samouraï du cheval en kimono, sur la plage de Katsurahama (Japon, juin 2019).

 

Par le Marcass’ au Japon.

 

 

Ça fait depuis que mounette est partie de venir nous voir avec Noa et Lilie* que je voulais aller au Japon. Les autres pays comme le Cambodge et le Vietnam, ça m’intéressait pas. C’est que des pays où on crève de chaud, et en plus c’est sale.
[* Note de Maman Ourse : depuis les vacances de février donc, quand les cousins nous ont rejoints, pendant la première partie de notre voyage en Thaïlande.]

Au Japon au moins, on crève pas de chaud, et c’est tellement propre que c’est sûr qu’on va plus jamais se servir des feuilles de savon de mounette !

C’est des feuilles roses qui sont comme du papier qui est gras. Continuer la lecture de « Dans les onsen »

Ce qu’on fera et ce qui sera fait

Photo : Il y a quelques heures, de la plage de Shishikui sur l’île de Shikoku (Japon, juin 2019).

 

Quelques photos d’aujourd’hui pour pallier ma difficulté à écrire tout ce que je voudrais dire et qui soit autre chose qu’un brouillon.

Nous sommes sur l’île de Shikoku, dans la pointe au sud qui ressemble à l’Inde. La forme de l’Inde, je veux dire. Sur la carte. C’est très tranquille. Le train ne va pas jusque là donc il n’y a pas de touristes. Continuer la lecture de « Ce qu’on fera et ce qui sera fait »

Alouette, je te plumerai…

Photo : Le Marcass’ et le Grand Lièvre au Musée National de Tokyo (Japon, mai 2019).

 

Chez nous il n’y a pas de télé*, pas de DS, pas de téléphone pour les enfants, et, jusqu’à avant le voyage, pas de tablette non plus. Mais, pour le voyage, on s’est dit que, peut-être, une tablette, ce serait une bonne idée. On n’imaginait pas à quel point on aurait raison…

 

Depuis huit mois et demi, la tablette des babi leur sert à :

  • lire (des romans et, de temps en temps, quand j’insiste un peu, le blog) ;
  • cartographier les pays où on va ;
  • explorer les pays où on ne va pas à travers des applications ;
  • zoomer et dézoomer dans Google Maps ;
  • apprendre des choses inutiles passionnantes sur Vikidia ;
  • écouter de la musique sur YouTube ;
  • faire des jeux vidéo ;
  • voir des photos de dent de mégalodon et de requin-bouledogue, du Mont Fuji, de sycomore, des pyramides d’Égypte, et de quand ils étaient petits ;
  • dessiner des animaux et des Pokémon ;
  • jouer aux échecs ;
  • et, plus que tout, regarder des dessins animés.

Continuer la lecture de « Alouette, je te plumerai… »

Paix et sérénité

Photo : Hier, sur l’île de Miyajima devant le grand Torii flottant (Japon, juin 2019).

Par la Petite Souris au Japon.

 

Le Japon, c’est un pays dans lequel je me sens bien. Les gens sont calmes et gentils, et ils parlent doucement. C’est pas du tout comme au Vietnam ! Enfin au Vietnam aussi les gens sont gentils mais ils parlent vraiment très fort, ils crient et c’est pas agréable.

Au Japon, on dirait que nous sommes des éléphants dans un magasin de porcelaine !
Encore le Pap’ et moi ça va, parce qu’on ne parle pas fort et on est discrets. Mais la Mam’ et les garçons, ils ne sont pas du tout discrets. Excusez-moi mais c’est vrai, et je me sens trop gênée avec eux quand ils parlent fort parce que les Japonais n’ont pas l’habitude du bruit. Continuer la lecture de « Paix et sérénité »

Ma gourmandise absolue

Photo : Glace au sésame noir et manjuu au sésame noir, dimanche dernier à Yufuin (Japon, juin 2019).

 

L’un de mes ravissements, au Japon, c’est qu’on trouve plein de trucs à manger au sésame noir. Et le sésame noir, c’est ma petite folie à moi. Encore plus que le kasha et le chocolat.
Ça veut dire beaucoup.

J’aime tout au sésame noir, absolument TOUT.

J’aime les brioches garnies au sésame noir, les pains fourrés shao-bings ou le gomadofu de Clea au sésame noir, les manjuu au sésame noir, les mochi, la glace, les panna cotta de Clotilde qui sont un petit délice, mes biscuits à moi au sésame noir, la cuillérée de pâte de sésame noir que Continuer la lecture de « Ma gourmandise absolue »