Le choix de mai

 

Comme je vous l’annonçais dans mon premier article de l’année (relisez-le, j’ai tout donné pour celui-là ; mes prochains articles ne seront que succédanés à faible densité nutritionnelle !), je vous propose de célébrer les 3 ans d’existence de mon blog par un rappel des articles parus le même mois pour chaque année écoulée.

 

Quand je pense mai, je pense grands week-ends, fraises, rhubarbe, renouveau, légèreté.

Mais en ce moment y’a pas trop de renouveau, pas plus que de grands week-ends ou de légèreté. On dirait presque pas mai et ça, après un mois d’avril qui se termine sur le fil, c’est sans filet. J’ai décidé que j’ai bien besoin d’une large dose de rhum arrangé avec trois glaçons tous les soirs (ou presque). Et quand la journée a été dure, mets-moi triple dose s’te plaît.
Après tout, on est toujours confinés ; je crois que c’est Einstein qui disait qu’une même situation abordée de la même façon produit forcément les mêmes conséquences*. Et tu te souviens l’année dernière à la même période, le confinement avec enfants (2) : les dommages collatéraux ?
Ben voilà, CQFD. Continuer la lecture de « Le choix de mai »

Mon TOP 10 cinéma

Photo : Gena Rowlands dans A woman under the influence (John Cassavetes), 1974. LE film.

 

C’est les vacances de printemps. Du printemps d’avril qui a fait comme s’il allait venir mais finalement au dernier moment il change d’avis. Il se casse. Et les vacances ça devait pas être maintenant, et puis on est reconfinés et tout est renversé.
Oublie l’idée d’un grand week-end à la mer comme des poumons supplémentaires, l’horizon c’est ta maison. Le froid qui, la pluie qui, et parle à ma main.
Faut pas me faire ça à moi. Après je ne sais plus où j’en suis, je m’enfuis, je fais n’importe quoi.

– Je voudrais aller au cinéma avec toi.

C’est ce que j’ai dit jeudi dernier à Mickaël quand il est descendu de sa tour de télétravail.

– Je vais prendre la première semaine de vacances avec les enfants pour être avec toi.

C’est ce qu’il m’a répondu.

En l’écrivant ici, je vois que le rapport n’est pas évident. Et pourtant. C’était la bonne réponse. La seule réponse dont j’avais besoin en Continuer la lecture de « Mon TOP 10 cinéma »

Printemps d’avril

Dessin tiré du roman (bio)graphique de Léonie Bischoff : Anaïs Nin, Sur la mer des mensonges (p.184).

 

Comme je vous l’annonçais dans mon premier article de l’année (relisez-le, j’ai tout donné pour celui-là ; mes prochains articles ne seront que succédanés à faible densité nutritionnelle !), je vous propose de célébrer les 3 ans d’existence de mon blog par un rappel des articles parus le même mois pour chaque année écoulée.

 

Quand je pense avril, je pense printemps, coccinelles, papillons, entendre les oiseaux chanter le matin, les fleurs pousser, la vie renaître, et surtout… arrêter de manger des putain de choux !!!

J’adore le mois d’avril alors je n’ai pas envie de vous coller ici un poème désespéré. Déjà que c’est pas marrant la vie en ce moment. La haute pression, les restrictions, la peur qui rend con. Avec les gens qui, comme me l’écrit ma cops Clea avant-hier, « sont fous. Pire, ils sont dociles et bêtes ! ». Bon, pas tous évidemment. Vous par exemple, vous êtes formidables.
Mes ami(e)s sont formidables de soutien et d’amour.

Pour avril, je vous propose un poème qui commence aussi par « les gens ». Plein de « les gens », en anaphore. C’est le texte d’un tout petit livre d’une toute petite maison d’édition, numéroté et fait à la main, qui m’a été offert par Continuer la lecture de « Printemps d’avril »

Ma quête de mars

Illustration de Jack Koch.

 

Comme je vous l’annonçais dans mon premier article de l’année (relisez-le, j’ai tout donné pour celui-là ; mes prochains articles ne seront que succédanés à faible densité nutritionnelle !), je vous propose de célébrer les 3 ans d’existence de mon blog par un rappel des articles parus le même mois pour chaque année écoulée.

 

Quand je pense mars, je pense Life on Mars ?, Marce comme Marce, et je pense aussi que presque à la fin du mois c’est mon anniversaire. Ouais, encore… D’ailleurs un peu plus loin dans cet article, je vous propose de me faire un cadeau. Si ça vous dit.

Et donc c’est complètement en lien avec mon anniversaire (là c’est flou mais vous comprendrez mieux quand vous aurez lu la suite) que je cherchais ces derniers jours une chanson à la fois intime et représentative, qui dirait des choses vraies de moi.
C’est difficile parce qu’on a tous beaucoup de chansons qui nous parlent au cœur, dans lesquelles on se reconnaît. La première qui m’est venue, c’est « J’ai faim » de Jeanne Cherhal. Mais je l’avais déjà partagée avec vous il y a longtemps ici.
Évidemment il y a Janis Joplin, mais vous le savez déjà aussi. Continuer la lecture de « Ma quête de mars »

Froid février

Photo : Balade de février sur les bords de l’Oise (février 2021).

 

Comme je vous l’annonçais dans mon premier article de l’année (relisez-le, j’ai tout donné pour celui-là ; mes prochains articles ne seront que succédanés à faible densité nutritionnelle !), je vous propose de célébrer les 3 ans d’existence de mon blog par un rappel des articles parus le même mois pour chaque année écoulée.

 

Quand je pense février, je pense froid, pluie, et l’hiver n’est pas fini.

La lumière c’est qu’en préparant cette récap’, j’ai relu mon article La Saint-Valentin & moitouche-moi avec ta flèche je te nique ta mère – je rigolais toute seule ! Parfois je m’énerve vraiment d’un coup, je pars comme une fusée et j’arrive plus à m’arrêter…
Alors puisque février est « le mois des amoureux », comme je l’ai vu écrit en gros sur une putain de devanture de parfumerie, je vous Continuer la lecture de « Froid février »