La B.O. des newsletters de Let’s go : 2021

Photo : Street art, by Miss.Tic.

 

Comme l’année dernière la B.O. des newsletters de Let’s go : 2020, celle d’aujourd’hui rappelle les chansons qui ont ouvert chacune de mes newsletters de 2021. Vingt newsletters cette année, cinq pour chaque saison. Suite à vos demandes, je les publie aussi désormais (avec plus ou moins de délai…) sur le blog. Vous les retrouverez sous l’onglet « newsletters 2021 » tout à droite du menu principal. Sur un écran d’ordi évidemment, parce que je ne maîtrise pas la tablette et sur votre portable je ne sais pas comment vous faites.
Voilà quelque chose qui n’a pas changé pour moi en 2021 : je ne consulte toujours pas Internet sur mon téléphone. Je ne regarde pas de vidéo sur mon téléphone, je n’ai pas ma boîte mail sur mon téléphone, je ne lis pas d’article sur mon téléphone. Parfois je reçois des textos d’amies qui sont longs comme des articles quand même…

Je sais que la fin d’année est propice aux bilans mais je ne me sens pas prête pour l’instant. J’ai l’impression que tout est en cours, que moi-même je suis en cours. J’ai du mal à démêler les mailles. Ce qui sera de ce qui est. Ce qu’on fera et ce qui sera fait. Quelle trajectoire, quels mots, quels gestes. Quelles mains qui s’ouvrent – ou pas.
S’il y aura de la lumière.

La semaine dernière, en attachant ses lacets pour Continuer la lecture de « La B.O. des newsletters de Let’s go : 2021 »

My 20-km-de-Paris running playlist

Photo : Au matin des 20 km de Paris, dimanche 10 octobre 2021.

 

Dimanche 10 octobre 2021, j’ai couru pour la première fois avec des gens. Hors de mon cadre trihebdomadaire habituel à jeun toute seule tout le temps.

Dimanche 10 octobre 2021, j’ai couru pour la première fois les 20 km de Paris.
Un challenge tordu lancé par une bande de runneurs teufeurs bien imbibés sur un dancefloor enflammé aux alentours de 4h du matin. Or s’il y a une chose que j’ai retenue de la série « How I met your mother », c’est que rien de bon ne se passe après 2h du mat. Je le sais, c’est sûr, je l’ai maintes fois expérimenté. Mais voilà, moi c’est pas parce que je sais un truc que je le fais pas. Il est là mon problème. C’est même fou tout ce que je sais et que je fais quand même…

Enfin donc, au départ de ces 20-km de Paris, il y a un 4 du mat arrosé dans une Love Boat Party. C’est là que tout commence et c’est ce qui justifie la première piste de ma playlist, merci de vous en souvenir quand vous arriverez à ladite playlist à la fin de cet article.

Au lendemain de la soirée, il nous restait cinq semaines pour nous préparer. On était censés mener de front entraînement sportif et hygiène de vie impeccable. Bien entendu. Évidemment ça ne s’est pas passé comme ça. Du tout. Surtout moi, j’étais loin, j’étais seule, j’avais peur, j’ai mis du temps avant de me dire : ok, calme ta oije sur le rhum, fais-toi une nouvelle playlist et avale du kilomètre. Continuer la lecture de « My 20-km-de-Paris running playlist »

Cartes musicales éphémères

Photo : En fin de journée. Une ruelle à Artémonas (île de Sifnos dans les Cyclades de l’ouest, août 2021).

 

La musique est très importante dans ma vie. Pendant mes vacances, je vous fais partager chaque jour une chanson qui recouvrira la précédente comme les pages d’un calendrier éphémère…
J’y ajouterai une photo de vacances façon carte postale musicale. 🤩

 

Et puis comme c’est l’été et que vous avez du temps, je me permets d’insister sur mon dernier article de juin, Le cœur (et les couilles) sur la table.
Lisez-le, et surtout, écoutez ces deux podcasts formidables de Victoire Tuaillon que sont Le cœur sur la table et Les couilles sur la table.
Ça pourrait bien tout changer à vos relations ! 🙌🏾 Continuer la lecture de « Cartes musicales éphémères »

Ma playlist caliente pour l’été

 

Depuis quinze jours c’est les vacances. Les grandes, celles de l’été. Mais, comme au printemps, il y a un truc hyper lourd dans l’air qui fait qu’on ne dirait pas les vacances. Pas du tout même. Tu peux facile mâcher de la déception et te dire que décidément l’été ne s’annonce pas comme tu l’avais rêvé. Pour les raisons qui sont les tiennes, la météo, la vaccination obligatoire, les destinations annulées, la pensée unique, le manque de fric ou les amours interdites.
Tu peux (mâcher et remâcher). La déception est un vieux chewing-gum qui ne perd pas son goût amer, believe me.
Mais demande-toi : c’est ça que tu veux garder dans ta bouche ? Ce goût de petitesse autour de toi où chacun(e) se recroqueville dans sa coquille ? Cette drôle de voix qui te dit attention, protège-toi, et qui, ce faisant, t’enterre ?

Parce que tu sais, à la fin on meurt – comme dit Maïa Mazaurette au bout de l’épisode 55 des Couilles sur la table. Continuer la lecture de « Ma playlist caliente pour l’été »

Ma playlist pour sortir du confinement

 

Bon, on y est ou quoi les gens ?
On va le chercher nous-même ce printemps ?
Puisqu’il ne s’autorise pas à sortir
Puisque ça fait tellement peur dehors
Qu’il a besoin qu’on le désire si fort
Qu’on montre qu’on ne va pas le trahir

On attend encore… ou on en sort de ce putain de confinement ?

 

Personnellement, ça fait un moment que. J’en peux plus. Je compte et recompte mes doigts. Je retiens mon corps. De danser, grimper aux arbres, traverser la forêt. Manger le loup.

Chaperon rouge bouge bouge (je n’ai pas pris mon petit pot de X).

Comme vous aussi c’est obligé que ça vous démange, je vous propose ma playlist pour sortir du confinement. Elle n’est pas validée par la street – d’façon y’a plus d’street – elle s’appelle comme ça seulement parce que c’est celle sur laquelle je cours en ce moment.
My let-it-go running playlist était super mais on ne peut pas avaler toujours la même soupe aussi délicieuse soit-elle, n’est-ce-pas ?
Surtout moi. Continuer la lecture de « Ma playlist pour sortir du confinement »