Zeldouche (le chouch)

Photo : C’est le dessin que j’ai fait pour expliquer Zelda à maman. Après dans l’article j’ai fait une vidéo qui montre tous les personnages que j’ai dessinés. Vous pouvez la regarder !

 

Par le Marcass’ (9 ans, CM1).

 

 

J’aime trop le dimanche matin quand je suis en train de lire et je m’y attends pas et que le Pap’ dit :

– Hey Chouch, t’installes le canap’, je vais faire un p’tit Zeldouche !

Ou c’est moi qui dis au Pap’ :

– Hey p’pa… tu ferais pas un p’tit Zeldouche ?

Et je lui fais un clin d’œil comme SML avec sa confiote, et là je sais que j’ai gagné ! 😉
Après on joue à Zelda pendant que maman va courir, avant les devoirs et le ménage et toutes les tâches que j’ai jamais envie de faire, comme couper les tomates ou éplucher des légumes. Ce qui est bien c’est que comme c’est le matin et que c’est avec papa, ça compte pas comme un temps de jeux vidéo et l’après-midi on peut quand même faire des jeux vidéo avec Lu, MÊME SI on a regardé le Pap’ jouer le matin !

J’aime bien regarder le Pap’ quand il joue parce qu’il est plus avancé, et lui aussi Zeldouche c’est son jeu préféré. J’aime bien parce qu’on est que tous les deux dans le canapé et quand il joue, moi je lui donne plein de conseils sur ce qu’il faut faire, où aller, et les plats à préparer. Continuer la lecture de « Zeldouche (le chouch) »

S’il n’en restait qu’un(e) # août 2022

Photo : Les oliviers du père de ma cops Marlène. Ceux qui portent les olives dont il extrait l’huile qui me nourrit tout au long de l’année. Et c’est moi qui ai pris la photo (village de Suçães, Portugal, août 2022) ! Qui a la chance aujourd’hui de prendre lui-même en photo les oliviers dont l’huile irrigue son corps ?

 

Bizarre, ce mois d’août… Des journées très longues, surtout au début, et puis en fin de mois tout s’est accéléré comme fait la vie des fois, pour vous supplier de la prendre tant qu’elle est là parce que le temps vous est compté avant la rentrée. Enfin je dis pas ça pour vous déprimer hein ! C’est pas parce qu’un jour on va mourir que tous les autres jours on doit vivre comme si on était déjà mort, n’est-ce pas ? Au contraire. C’est le contraire qu’il faut faire…
Donc demain embrassez la rentrée et appréciez ce partage de vie que je prends le temps de faire ici avec grand plaisir tous les mois depuis le début de l’année !  😊

 

S’il n’en restait qu’un(e) # janvier 2022
S’il n’en restait qu’un(e) # février 2022
S’il n’en restait qu’un(e) # mars 2022
S’il n’en restait qu’un(e) # avril 2022
S’il n’en restait qu’un(e) # mai 2022
S’il n’en restait qu’un(e) # juin 2022
S’il n’en restait qu’un(e) # juillet 2022

 

Fin août 2021, deux articles successifs dans la rubrique VIVRE < En chemin ont provoqué à l’opposé d’étranges réactions masculines.
Le premier, la pastille sexe de l’été n°5 à propos de ce que c’est qu’être sexy, m’a valu une levée de boucliers virils. Des mines outrées et des cris d’injustice, comme quoi les hommes aussi subissent les injonctions esthétiques de la société et qu’ils sont soumis, tout autant que les femmes, au regard jugeant sur leur corps. Que les femmes sont même plus impitoyables que les hommes quand il s’agit de critiquer. Continuer la lecture de « S’il n’en restait qu’un(e) # août 2022 »

(Presque) au bout du voyage (été #6)

Photo : À Beppu, au château de Kannawa (Japon, juin 2019).
Nous avons enlevé nos chaussures pour entrer dans le château, comme il se doit ici. En sortant, je les ai trouvées toutes alignées et bien rangées comme sur la photo. J’ai pensé que c’était l’œuvre du Marcass’, ce gros psychopathe, mais non. Quelqu’un d’autre que le désordre incommode les avait rangées pour nous. C’est ça aussi, le Japon !

 

Cette semaine, on se prépare doucement à rentrer. Déjà…

Tout l’été sur le blog, je vous propose de replonger dans notre voyage au long cours Asie Pacifique. Trois ans se sont écoulés depuis notre retour du bout du monde. Trois ans c’est long pour celui qui attend mais si court pour celui qui veut changer sa vie…
À présent que les marées ont effacé nos inquiétudes et nos points d’interrogation, ne reste sur le sable que le récit joyeux de nos aventures parfois périlleuses… Juste ce qu’il faut pour vous donner envie de lire et rêver cet été !

 

Je dédie ce sixième et dernier article extrait de mes archives à Mickaël (c’est mon mari), avec qui je suis allée au bout de ce voyage presque autour du monde avec nos trois enfants qui avaient alors 5, 7 et 9 ans.

Mickaël est un puits de sagesse et il a toujours plein de phrases très justes, très censées, que mes copines retiennent mieux que moi qui reflètent sa façon de voir et d’avancer dans la vie. Mais cet été, à part me dire que si j’étais une superhéroïne je serais Harley Quinn, il a dit quelque chose d’étrange, quelque chose qui ne lui ressemble pas, qui serait plutôt sorti de la bouche de mon pote Arnaud – dont je vous parlais déjà dans cet article d’il y a trois ans sous les termes l’un de mes amis très proches, ou encore mon ami philosophe. Et donc cet été mon mari a dit, à la Arnaud-like : Continuer la lecture de « (Presque) au bout du voyage (été #6) »

Sumimasen (été #5)

Photo : Premier jour à Tokyo, dans la rue qui mène au sanctuaire bouddhiste Senso-ji (Japon, mai 2019).

 

Cette semaine, on rejoint… le Japon !

Tout l’été sur le blog, je vous propose de replonger dans notre voyage au long cours Asie Pacifique. Trois ans se sont écoulés depuis notre retour du bout du monde. Trois ans c’est long pour celui qui attend mais si court pour celui qui veut changer sa vie…
À présent que les marées ont effacé nos inquiétudes et nos points d’interrogation, ne reste sur le sable que le récit joyeux de nos aventures parfois périlleuses… Juste ce qu’il faut pour vous donner envie de lire et rêver cet été !

 

Je dédie ce cinquième article extrait de mes archives à celles et ceux qui rêvent de partir au Japon mais qui ne peuvent pas parce que le pays ne veut pas rouvrir ses frontières.

(Et qu’ils ne sont pas covid-vaccinés ou qu’ils n’ont pas les thunes ou qu’ils ont peur en avion ou plein d’autres raisons en rapport avec ce que la vie c’est compliqué si t’avais pas remarqué.)

« Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas. »

C’est Lao Tseu qui a dit ça et c’est valable dans tout, même au sens de la figure comme m’a demandé le Marcass’ (9 ans) avant-hier. Imaginons que vous ayez envie de changer des choses à votre vie, ou de vous mettre à écrire des poèmes par exemple. Bon bah c’est pas mal de commencer par acheter un carnet pour noter vos idées, voyez ? Continuer la lecture de « Sumimasen (été #5) »

Et si vous étiez gaucher ? (été #4)

Photo : C’est moi sur la plage de Da Nang (Vietnam, avril 2019).
Je me baignais pas à cause des méduses !

 

Cette semaine, on fait halte… au Vietnam !

Tout l’été sur le blog, je vous propose de replonger dans notre voyage au long cours Asie Pacifique. Presque trois ans se sont écoulés depuis notre retour du bout du monde. Trois ans c’est long pour celui qui attend mais si court pour celui qui veut changer sa vie…
À présent que les marées ont effacé nos inquiétudes et nos points d’interrogation, ne reste sur le sable que le récit joyeux de nos aventures parfois périlleuses… Juste ce qu’il faut pour vous donner envie de lire et rêver cet été !

 

Je dédie ce quatrième article extrait de mes archives à Édith & Gabriel, que nous avons rencontrés au Laos sur le Mékong, et avec qui nous avons partagé des bouts de chemin.

Merci pour la vidéo sur la palourde royale que vous nous avez envoyée quand j’étais malade au Vietnam et qui clôture cet article de Lucien !  😂

Nous attendons tous les cinq avec impatience le montage par Gab’ des films réalisés à Java en Indonésie. Mais de même que tu m’as appris, Gab’, que les choses belles sont difficiles, je sais aussi aujourd’hui que tout ce qui en vaut la peine prend du temps… Continuer la lecture de « Et si vous étiez gaucher ? (été #4) »