Le tyran du câlin

Photo : Allez viens… on est bien… allez maman allez… viens me faire un câlin… (avril 2022).

 

Aujourd’hui le Marcass’ a 9 ans et comme l’article qu’il a eu lui-même envie d’écrire pour le blog il y a trois semaines* (j’y croyais pas j’te jure, j’ai ouvert la bouche et les yeux grand comme ça 😲), comme son article autogéré donc, n’est pas prêt à être publié parce qu’il ne se met pas la pression comme moi et qu’il ne va certainement pas prendre sur son temps autorisé de jeux vidéo pour travailler dessus, aujourd’hui je vous raconte quelque chose de lui.
Lui, Marcel (lien Qui est le Marcass’ ?).

 

D’abord, est-ce que chez vous aussi il faut toujours réexpliquer que quand une fille un papa, une maman, un grand frère, une grande sœur, n’importe qui dit non, c’est non, et qu’on ne fait pas un câlin de force ? Pas plus qu’on ne négocie un câlin avec son grand frère en échange de lui faire le dessin de sa poésie ou de coller les feuilles en vrac depuis trois mois dans son cahier de liaison ?
Attention c’est pour de vrai ce que je vous rapporte ici, je n’affabule pas, ce sont des deals qui se pratiquent en secret sous mon toit. Quand, sous des dehors insoupçonnables à l’école et en société, le dealer de câlins est lui-même totalement addict de câlins.

– Maman, moi je voudrais vivre deux vies en même temps. Une vie où je mange et je fais mes scotchs, et une vie pour les câlins où on se sépare jamais.

C’est quel degré d’addiction quand tu rêves d’une vie entière consacrée à ta toxicomanie, dis-moi ? Quand le junkie t’annonce :

– Chez moi ce sera calin-marcel.com. Tu pourras venir tout le temps même la nuit et on se fera des câlins.

 

 

L’un des grands principes de Mickaël est :

– On ne gagne rien à empêcher les autres.

Et souvent il ajoute à mon intention :

– Surtout toi, je ferais que perdre à t’empêcher !

Mais pour le Marcass’, on s’est dit qu’il faudrait quelque chose comme : on ne gagne rien à forcer les autres. En fait ça revient au même, car si tu empêches c’est que tu forces, mais pour les câlins ce serait plus clair. Sinon Marcel croit que c’est lui qu’on empêche (et il déteste ça).

T’as beau essayer de lui expliquer, d’argumenter pour lui faire comprendre : c’est quoi le goût d’un câlin dont on sait que l’autre n’a pas envie ? Hein ?
Tu perds ton temps. Car le câlin justifie TOUS les moyens, avec ou sans consentement. Enfin, le vrai câlin. Le vrai câlin, je vous en parlais déjà quand Marcel avait six ans dans l’article En confinement : j’aime bien parce que…

Aujourd’hui il a neuf ans et rien n’a changé au niveau de son exigence sa dépendance aux câlins. J’ai l’impression que c’est même pire encore, qu’il lui faut de plus fortes doses, ça fait peur… Et pourtant je sais ce que c’est de n’avoir pas de fond, crois-moi !

 

 

Le dealer n’est pas seulement drogué, il est aussi buté. Il y a SA façon et aucune autre. On fait pas un câlin comme ça à la one again, t’as cru quoi ? Il y a des règles.

 

Les 4 règles du vrai câlin

1/. On est assis ou allongé ;
2/. On doit être complètement collés et se serrer avec les deux bras ;
3/. On tient pas quelque chose comme un livre ou un téléphone dans la main ;
4/. Le câlin doit durer AU MOINS deux minutes (mais si c’est plus longtemps comme le matin dans le lit, c’est encore dix fois mieux).

 

Il n’y a pas d’autre façon. Jamais. Si t’as cru que tu pouvais parfois opter pour « un p’tit câlin vite fait »… No way.

« Le câlin du Pap’, si c’est debout, il garde son téléphone dans la main et ça dure dix secondes, c’est un câlin de naze. »

T’as compris.

Maintenant regarde le dessin que je trouve à l’instant sur Internet.

 

 

Mais t’as raison ouais ! Vis ma vie une semaine avec Marcel, après on en reparle ! Ah tu peux pas parce qu’il t’a pas lâché(e), il a pas fini de remplir son réservoir et toi t’es desséché(e) comme un vieux squelette, tu n’as plus de sang, plus d’énergie, plus de corps, plus de cerveau, plus rien parce qu’il t’a tout pris ? Mince alors, c’est pas comme si je t’avais prévenu(e)…
La parentalité positive et bienveillante, on se le disait justement cette semaine avec Fred-ma-cops quand on a fui dans le jardin pour ne plus entendre les enfants, pas sûr que ce soit toujours un choix 100% judicieux pour tous…

 

*****

 

Et vous, avez-vous un calin-marcel.com chez vous ?