Avancer sans faire un pas en arrière

Photo : Le Grand Lièvre et Papa Écureuil, cet après-midi dans le sud de la France (décembre 2019).

 

Aujourd’hui est un jour spécial. C’est Noël, on pourrait dire.

Mon appareil photo ne sort plus souvent de sa réserve depuis que nous sommes rentrés de voyage. Aujourd’hui j’ai eu envie de me remettre derrière l’objectif pour prendre encore mes deux plus beaux modèles.

Parfois on laisse passer le temps, les jours, les mots, on oublie de se dire ce qui compte, ce qui est beau. Continuer la lecture de « Avancer sans faire un pas en arrière »

Il y a un an… en Nouvelle-Zélande

Photo : Aperçu à la Willowbank Wildlife Reserve de Christchurch, dans l’île du Sud (Nouvelle-Zélande, décembre 2018).

 

Chaque mois, je change la photo de la bannière du blog. Ce mois-ci, décembre, vous découvrez une nouvelle photo de notre voyage en Nouvelle-Zélande en décembre 2018, il y a un an.

Pour celles et ceux qui ont rejoint le blog en cours de route, ou qui n’ont pas trouvé le temps l’année dernière de lire tous les articles, le moment est venu de se rattraper !
(Merci de me signaler si vous tombez sur des liens cassés ou des vidéos dont le contenu a été supprimé.) Continuer la lecture de « Il y a un an… en Nouvelle-Zélande »

Les gousses

Photo : C’est l’Avent-ure… (décembre 2019).

 

* Non, les gousses ne sont pas QUE le titre d’un poème en prose des Écrits pornographiques de Boris Vian. Qui n’ont rien de porno ni d’inoubliable non plus, malgré toute l’admiration que j’ai pu avoir pour Boris Vian quand j’étais ado. Que j’ai toujours. Mais ses Écrits pornographiques, non, vraiment.

 

Lundi 2 décembre 2019.

Si vous avez des enfants, il y a fort à parier que vous ayez aussi un calendrier de l’Avent. Difficile de passer à côté.

Depuis le début – c’est-à-dire depuis que la Petite Souris est entrée à la maternelle il y a sept ans – nous avons opté pour des calendriers réutilisables dans lesquels je glisse chaque soir une gourmandise différente à découvrir le lendemain matin : un Schoko-Bon, un Ferrero Rocher de sa mère l’ambassadeur, un collier de bonbons, un triangle de Toblerone que j’enferme Continuer la lecture de « Les gousses »